Éducation: une mobilisation pour une plus grande concertation

Une démarche estrienne de réflexion a été lancée... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Une démarche estrienne de réflexion a été lancée officiellement, vendredi, en présence de nombreux partenaires. Parmi les intervenants présents, Dre Mélissa Généreux, directrice de la Santé publique en Estrie.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un maillage plus serré, une collaboration resserrée : c'est l'objectif que se fixe une kyrielle d'organisations issues du monde de l'éducation et de la petite enfance et d'un spectre encore plus large en Estrie.

Cette démarche estrienne de réflexion a été lancée officiellement, vendredi, en présence de nombreux partenaires, tous réunis au pavillon Armand-Nadeau du parc Jacques-Cartier de Sherbrooke. L'objectif est d'en arriver à un modèle de conceration intégrée, « ayant comme visée le développement des communautés ». On parle d'une centaine de partenaires issus de tous les milieux.

Les quatre regroupements instigateurs de la démarche sont l'Alliance estrienne pour la solidarité et l'inclusion sociale, le Collectif pour le développement optimal des enfants de 0-5 ans de la région de l'Estrie, le comité estrien pour les saines habitudes de vie, de même que le Projet partenaires pour la réussite éducative en Estrie - Table estrienne de concertation interordres en éducation.

Les instigateurs de cette démarche disent constater « que le palier régional est le théâtre de plusieurs réformes en termes de gouvernance », et font valoir qu'il est temps de de revoir les modes de concertation intersectorielle traitant des grands enjeux et des défis régionaux.

« Que ce soit sur le plan de la lutte à la pauvreté, de la persévérance scolaire, du développement des tout-petits ou encore en ce qui a trait à la promotion des saines habitudes de vie, l'expérience démontre les bienfaits de l'union des forces des différents acteurs en Estrie », plaide-t-on.

L'invitation a donc été lancée aux partenaires afin qu'ils participent à différentes étapes de consultation pour la mise en place d'une concertation régionale intégrée. « Plus spécifiquement, l'idée est de connaître comment les acteurs de l'Estrie souhaitent travailler ensemble sur des enjeux qui concernent toute la population. »

Des sondages seront menés auprès des partenaires cet automne. En outre, une journée de réflexion est prévue à Sherbrooke le 23 janvier et une autre à Asbestos le 24 avril. Avec l'information recueillie, les intervenants seront invités à établir collectivement « les grands fondements et les principes de base d'un modèle de concertation intégrée pour notre région ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer