Résidence Murray: la qualité des soins n'est pas remise en doute

Lucie Desrosiers, directrice générale adjointe à la Résidence... (Photo fournie)

Agrandir

Lucie Desrosiers, directrice générale adjointe à la Résidence Murray, mentionne que la qualité des soins est une priorité pour elle. -

Photo fournie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le Protecteur du citoyen, qui a publié un rapport d'intervention au sujet de la Résidence Murray, ne remet pas en doute la qualité des soins prodigués dans la résidence pour aînés. Dans les conclusions de son rapport publié en avril 2016, il juge « que les allégations concernant les lacunes dans la qualité des soins et services n'étaient pas avérées ».

Une enquête avait été déclenchée à la suite d'un signalement selon lequel « il y aurait des lacunes dans la qualité des soins et services offerts à la Résidence Murray ». Jugeant ces allégations préoccupantes, le Protecteur du citoyen avait décidé d'intervenir.

Après avoir procédé à une collecte d'information auprès de l'exploitant, du cuisinier, de trois préposés aux bénéficiaires, d'une préposée à la buanderie, des membres de la famille de résidents et de la récréologue, entre autres, le Protecteur du citoyen n'a pas retenu les récriminations concernant la formation du personnel, la stabilité du personnel, les activités de loisirs, la sécurité des résidents et la qualité de la nourriture.

« Nous recevons régulièrement des gens qui sont contents ou mécontents. Nous essayons toujours d'agir rapidement en situation de conflit ou de plainte. Je suis très soucieuse de la qualité des soins et des services à la Résidence Murray », commente la directrice générale adjointe de la résidence, Lucie Desrosiers.

« Nous ne laissons pas traîner les choses et je me considère très à l'écoute des besoins des résidents. Mon rôle comme directrice générale adjointe et comme infirmière est d'avoir la santé physique et mentale des résidents à coeur. Je m'assure que les différents intervenants font de même. Nous ne laissons pas traîner les choses et nous n'avons pas à craindre de la qualité des soins. »

Mme Desrosiers ajoute qu'une procédure de plaintes a toujours été en place à la Résidence Murray. « Je prends la plainte écrite et je fais le suivi pour savoir si le client est satisfait. »

Concernant les activités de loisirs, la Résidence Murray a remporté un prix Distinction 2015 remis par le Regroupement québécois des résidences pour aînés. « C'était un prix pour la qualité des activités occupationnelles qui favorisent la participation des résidents, peu importe leur niveau d'autonomie. Si les gens sont occupés et se sentent utiles, c'est positif pour leur santé mentale. Nous sommes très fiers de ça. »

Enfin, Mme Desrosiers précise que pour toute résiliation de bail, il est normal d'obtenir une recommandation rédigée par un médecin.

Rappelons que dans ses conclusions, le Protecteur du citoyen formulait trois recommandations à la Résidence Murray pour améliorer le processus de signature de bail et celui de formulation de plaintes. L'établissement a corrigé ses pratiques à la satisfaction du Protecteur du citoyen.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer