Un Sherbrookois dans une compétition mondiale de mixologie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Après avoir fait bonne figure à la compétition de mixologie Made With Love en juin dernier, le Sherbrookois André Duncan a récemment appris qu'il faisait partie des 240 bartenders sélectionnés à travers le monde - dont seulement 10 au Canada - pour possiblement former la New Malt Order de la distillerie de whisky Auchentoshan, produisant le single malt le plus emblématique des Lowlands, en Écosse.

La New Malt Order sera composée de douze bartenders qui se verront offrir la chance de créer, ensemble, un nouveau whisky entièrement à leur goût. Cette boisson verra le jour en 2017 et sera distribuée en édition limitée dans une bouteille également conçue par les gagnants.

Pour faire partie des 240 finalistes, les participants devaient concocter un cocktail à partir d'un whisky de la distillerie et d'une bière de leur choix, puis soumettre leur recette sur le Web.

« La maison de whisky cherchait vraiment des gens qui ont une approche différente, qui ont du talent, mais qui sont aussi capables de montrer leur personnalité par leur cocktail, alors j'ai décidé que puisque qui je suis passe aussi par d'où je viens, j'allais utiliser seulement des produits locaux pour amener une parcelle du Québec dans la compétition », explique André Duncan.

En fait, M. Duncan n'a employé que des produits issus des Cantons-de-l'Est, dont la lavande de Bleu Lavande, l'argousier de l'Argouseraie Quénébro et le miel de la Miellerie Lune de Miel. Le seul ingrédient inclus dans son breuvage provenant d'ailleurs dans la province est la bière Dulcis Succubus, de la microbrasserie le Trou du Diable, à Shawinigan.

« Par exemple, quand j'ai eu besoin d'acidité, au lieu de prendre du citron, j'ai pris du jus de pomme fraîchement pressé du Verger le Gros Pierre, à Compton », indique le bartender.

Maintenant qu'il est finaliste, M. Duncan devra se rendre à Toronto lundi prochain afin de présenter son cocktail à un jury composé de trois juges, dont l'identité demeure pour l'instant inconnue. « Tout ce que je sais, c'est que je vais devoir reproduire mon cocktail, mais je ne sais pas si ça va se passer dans un bar, dans un hôtel, ou d'autres détails. Le tout est très secret! », dit-il.

Si le Sherbrookois parvient à se tailler une place parmi les douze vainqueurs, il s'envolera à Glasglow, en Écosse, pour rencontrer le maître de chai d'Auchentoshan, et créer sa bouteille de whisky en collaboration avec ses collègues.

En attendant, André Duncan s'affaire à développer le menu de cocktails d'un nouveau bar, La Fabrique à boire, qui ouvrira d'ici la fin du mois d'octobre sur la rue Meadow.

Partager

À lire aussi

  • Un nouveau resto-bar ouvre ses portes

    Affaires

    Un nouveau resto-bar ouvre ses portes

    Les amateurs de mixologie seront heureux d'apprendre que la Fabrique à boire, un nouveau bar proposant des cocktails hors de l'ordinaire ouvre ses... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer