Des championnats mondiaux juniors de patin extrême à Sherbrooke?

En plus d'une étape de la Coupe Riders... (Archives, La Tribune)

Agrandir

En plus d'une étape de la Coupe Riders et des activités de patinage récréatif envisagées sur une piste permanente de patinage de descente extrême au mont Bellevue, des compétitions du championnat mondial junior de cette discipline pourraient être organisées à Sherbrooke.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) En plus d'une étape de la Coupe Riders et des activités de patinage récréatif envisagées sur une piste permanente de patinage de descente extrême au mont Bellevue, des compétitions du championnat mondial junior de cette discipline pourraient être organisées à Sherbrooke. Ces courses s'adresseraient à des athlètes âgés de 16 à 20 ans.

L'information n'a pourtant pas été présentée à l'atelier de travail public des élus municipaux, même si deux heures de présentations et de débats ont été nécessaires lundi à l'hôtel de ville. Le promoteur de la Coupe Riders, Christian Papillon, n'a pu être joint par La Tribune pour commenter.

Le président du comité sport et plein air à la Ville de Sherbrooke, Vincent Boutin, n'a pas voulu commenter non plus, qualifiant le projet d'embryonnaire et évoquant « des éléments de confidentialité qui touchent le promoteur ». Il ajoute que le projet est « en négociation » et que la Ville ne veut pas « créer d'attentes ». « La sagesse et la prudence nous commandaient de ne pas en parler. »

Le président de Destination Sherbrooke, Rémi Demers, ne disposait pas d'information non plus. « Ce n'est pas un sujet qui a fait l'objet de discussions au conseil d'administration de Destination Sherbrooke ou au comité exécutif. » On comprend toutefois que l'idée pourrait avoir été évoquée.

« S'il y a un événement de cette nature-là, Destination Sherbrooke serait impliquée pour la promotion. Ce serait une très bonne nouvelle, notamment parce qu'on attirerait une clientèle plus jeune. Notre objectif demeure d'attirer des événements de cette nature, mais celui-ci n'a aucunement fait l'objet de discussions », dit M. Demers.

Il convient que le promoteur cherche néanmoins à développer son sport et qu'il est disposé à travailler avec la Ville de Sherbrooke. « Si l'événement devait se tenir cet hiver, ça presserait de faire la promotion », juge Rémi Demers quand on l'interroge sur la possibilité d'obtenir ces championnats pour l'hiver 2017.

En atelier de travail public, lundi, Christian Papillon avait déclaré son intérêt à travailler avec la Ville de Sherbrooke après avoir été interrogé

par la conseillère Danielle Berthold. « J'ai toujours été très loyal. Vous avez développé une expertise et un savoir-faire. Le sport est en développement et pour moi le match est très intéressant parce que je suis très heureux de la façon dont les choses se sont passées au cours des deux dernières années. La ville est bien positionnée géographiquement et il va de soi de continuer avec les gens qui ont déjà développé une expertise dans le sport. »

M. Papillon plaidait que la montagne présentait des conditions favorables puisque les pistes sont orientées au nord.

Rémi Demers a réitéré son espoir de voir le projet de piste permanente de patinage de descente extrême se concrétiser. En été, la structure servirait au vélo de montagne. « Le développement touristique est important. Nous faisons ça pour notre ville, pas pour le plaisir de dépenser. J'ai de la misère à comprendre la logique des gens qui sont constamment contre ça, mais qui vont vanter ce qu'il y a de bon à Drummondville, Trois-Rivières ou Coaticook. Mais il faut avoir le courage de le faire. Les plus petits villages font des pieds et des mains pour attirer les touristes. C'est dire à quel point c'est important pour Sherbrooke. »

M. Demers indique que tous les éléments pouvant convaincre les membres du conseil doivent être amenés, mais que dans le cas du championnat mondial junior, « nous ne pouvions pas y aller sur des suppositions ».

Le conseil municipal se prononcera sur le projet de piste permanente au mont Bellevue le 3 octobre. Selon les données fournies par la Ville, la Coupe Riders avait attiré 3700 personnes en 2015 et environ 1000 spectateurs en 2016.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer