Nouveau service de garde pour les enfants à besoins particuliers

Le nouveau service de garde Mes petits coups... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Le nouveau service de garde Mes petits coups de coeur accueille des enfants ayant des besoins particuliers, comme le petit Adan Gagnon, que l'on voit avec la présidente-fondatrice Joannie G. Parenteau.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Un service de garde pour les enfants nécessitant des soins adaptés a ouvert ses portes à Sherbrooke, permettant ainsi de répondre aux besoins des parents qui peinent parfois à trouver ce genre de services. Le service de garde adapté Mes petits coups de coeur est conçu pour les enfants ayant différents handicaps, moteur, intellectuel ou social.

L'endroit, qui a ouvert ses portes en juillet sur la rue Toulon à Sherbrooke, compte entre autres au sein de son équipe et parmi ses partenaires des éducatrices spécialisées, un ergothérapeute, une bachelière en psychoéducation et une spécialiste en zoothérapie.

« On a adapté tout un jumelé pour les enfants ayant des besoins particuliers, pour qui c'est plus difficile de fréquenter un CPE ou un autre service », explique la présidente-fondatrice Joannie G. Parenteau, en donnant en exemple les enfants dont le système immunitaire est faible.

Elle souligne qu'elle a travaillé avec des enfants ayant des besoins particuliers dans des résidences privées auparavant. Elle constatait alors que les parents devaient souvent opter pour des ressources à domicile. Les milieux de garde pour des enfants ayant des besoins particuliers se font rares; son idée germait depuis longtemps.

Le service ne fonctionne pas avec des groupes d'âge; il est adapté aux 0-5 ans.

La grand-maman d'Ariel Gendreau-Davidson, Martine Gendreau, souhaite que la fillette de trois ans, atteinte de la paralysie cérébrale, puisse obtenir un maximum d'acquis possible avant son entrée à l'école. L'enfant aurait pu demeurer à la maison, mais l'objectif est qu'elle puisse aussi socialiser avec d'autres enfants. « Ariel a la paralysie cérébrale et elle ne marche pas encore. Elle a besoin de stimulation », souligne Mme Gendreau. La fillette, qui habite à Magog avec sa famille, fréquente le service de garde deux journées par semaine. « La maternelle va arriver vite », souligne en entrevue la grand-maman.

Annie Bergeron est la maman d'Adan, un petit garçon autiste non verbal. Auparavant, le petit bonhomme fréquentait un service de garde en milieu familial. Saluant le travail de la responsable du service, Mme Bergeron note toutefois qu'elle ne pouvait offrir tous les services que nécessite son fils. Adan fréquente Mes petits coups de coeur depuis trois mois.

« J'ai vu des changements dans son comportement », se réjouit-elle. La mère de famille bénéficiait déjà de services du CRDITED-Estrie. Un des avantages, maintenant, est que son fils peut bénéficier de différents services dans le cadre de son milieu de garde. « Je n'ai pas besoin de me déplacer. »

Pour une journée complète, le coût est de 65 $. Annie Bergeron estime qu'avec le retour anticipé auquel elle a droit, le coût réel serait d'environ 20 $. Pour une demi-journée, le coût est de 35 $.

Le projet a pu bénéficier d'un coup de pouce financier de Femmessor Estrie, mais n'a pas bénéficié de subvention gouvernementale. Des places sont encore disponibles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer