L'hébergement illégal en baisse à Sherbrooke

Grâce à des efforts de sensibilisation, la Ville... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Grâce à des efforts de sensibilisation, la Ville de Sherbrooke observe une baisse des annonces pour l'hébergement touristique qui étaient faites principalement sur le site de location AirBnB.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) L'hébergement illégal semble en baisse à Sherbrooke, mais la Ville pourrait sévir contre quelques récalcitrants. Les efforts de la municipalité pour contenir l'hébergement touristique non conforme a réduit considérablement le nombre d'annonces publiées sur les sites de type AirBnB.

« On a fait un portrait de tout ce qui se passe sur le territoire. Nous avons engagé des étudiants cet été pour faire le recensement de tout ce qui est affiché sur une dizaine de sites web, dont AirBnB. Nous avons vérifié lesquels étaient conformes. Nous avons fait un travail de détective pour positionner les locations de chambres, parce que souvent, les adresses ne sont pas inscrites sur les sites. Nous avons fait de la sensibilisation. Nous avons contacté toutes les personnes qui louaient sur ces sites-là pour leur expliquer la règlementation et ce qu'ils devaient faire pour se conformer », explique Michael Howard, directeur du Service de la planification urbaine et du développement durable à la Ville de Sherbrooke. Ce sont environ 130 annonceurs qui avaient été identifiés sur les différentes plateformes.

Jeanne Bégin, chef de section aux permis et à l'inspection à la Ville de Sherbrooke, rapporte pour sa part que « nous avons observé une très grande baisse des annonces qui étaient faites principalement sur AirBnB, où se retrouvent 80 % des annonces de ce type. Nous avons envoyé 77 avis de non-conformité, dont une vingtaine à des propriétaires d'immeubles locatifs ».

C'est que les propriétaires d'immeubles où des appartements sont l'objet de locations illégales s'exposent également à des amendes. L'offre d'hébergement de type AirBnB est considérée comme une compétition déloyale pour les établissements touristiques. L'usage « résidence touristique » n'est autorisé en aucun endroit sur le territoire de la Ville de Sherbrooke.

« La plupart des gens n'étaient pas au courant de la règlementation. Ils pensaient que c'était légal. La majorité a enlevé son annonce ou s'est conformée à la règlementation provinciale, c'est-à-dire qu'elle doit louer plus de 31 jours, comme un étudiant qui loue une deuxième chambre dans son logement. Certains sont aussi allés à Tourisme Québec pour aller chercher leur certification. Il nous reste une vingtaine de cas de non-conformité qu'on traitera avec nos services juridiques, soit par constat d'infraction ou par ordonnance judiciaire de cesser les activités », ajoute M. Howard.

Pour un individu, l'infraction peut aller jusqu'à 2000 $. Pour une personne morale ou une compagnie à numéro, l'amende maximale est de 4000 $.

« Au début du printemps, nous ferons une vigie pour voir si d'autres affichages se font et si c'est le cas, nous ferons le même exercice l'été prochain pour nous assurer que ceux qui sont sur ces sites sont conformes. Ce qu'il faut éviter, c'est de louer moins de 31 jours parce que c'est considéré comme une activité commerciale. Pour plus de 31 jours, il faut un permis de la Ville, sinon, il faut aller voir Tourisme Québec, qui nous demandera un certificat de conformité. »

La conseillère Christine Ouellet a cherché à savoir si l'hébergement de type AirBnB attirait une clientèle que les hébergements traditionnels n'attiraient pas. « Je n'ai pas de données là-dessus, mais 50 % des hébergements se faisaient à l'intérieur d'un logement et 50 % dans un appartement », a précisé Jeanne Bégin.

Les citoyens qui souhaitent régulariser leur situation peuvent communiquer avec la section des permis et de l'inspection au 819 823-8000 poste 5905.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer