Murale contestée, murale pleinement assumée

Dans un communiqué, Destination Sherbrooke explique la signification... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Dans un communiqué, Destination Sherbrooke explique la signification de la nouvelle murale de la rue Wellington, dont le dévoilement a suscité de nombreuses réactions, bonnes comme mauvaises.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le dévoilement de la nouvelle murale de MURIRS, sur la rue Wellington Nord, a largement fait réagir la population sherbrookoise sur les médias sociaux, lundi. La murale illustrant un énorme coeur, coiffée du mot-clic #Sherbylove, reçoit des critiques pour l'utilisation d'un terme anglophone et pour le dépassement de coût qu'elle a engendré.

Rappelons que le conseil municipal a autorisé que le coût de la murale soit porté à 319 000 $ alors que la facture initiale prévoyait des dépenses de 200 000 $. Le dépassement a été absorbé à même les surplus de Destination Sherbrooke.

Le président de Destination Sherbrooke, le conseiller Rémi Demers, avait soutenu que l'oeuvre était un coup de coeur pour le conseil d'administration de l'organisme paramunicipal. Si un grand secret a été observé jusqu'à la fin de semaine dernière quant au concept retenu, le démontage des échafaudages a dévoilé l'oeuvre avant même qu'elle puisse être expliquée.

« C'est sûr qu'idéalement, nous aurions aimé avoir un effet de punch. Nous aurions voulu la voiler jusqu'à l'inauguration, mais c'était techniquement impossible. Elle s'est retrouvée au grand jour avant l'événement public. Il y a une incompréhension et c'est pour ça que nous cherchons à l'expliquer. Nous avons été pris de court », réagit Rémi Demers.

Dans un communiqué, Destination Sherbrooke explique que la murale baptisée #Sherbylove souhaite « faire déferler une vague d'amour au centre-ville de Sherbrooke ». Elle est « un hommage à une génération qui, à l'ère des réseaux sociaux, s'active à faire battre le coeur de sa ville ». L'énorme coeur fait aussi référence au centre commercial, culturel et touristique de la ville.

Le concept approuvé à l'unanimité au C.A. de Destination Sherbrooke fait référence au mot-clic #Sherbylove, utilisé des dizaines de milliers de fois sur Twitter, 14 000 fois sur Instagram et plus de 90 000 fois dans Facebook. Il s'agit d'un moyen de rattacher une publication à Sherbrooke et à sa beauté.

« Par la visibilité offerte par le web et les réseaux sociaux, cette murale prend aussi vie dans le monde numérique, tout en s'harmonisant au mode de vie des jeunes du centro », fait valoir Serge Malenfant, président de MURIRS.

« Nous savions que nous sortions de notre zone de confort. C'est ce que nous avions demandé. C'est un coup de coeur que nous assumons pleinement. J'invite les gens à aller la voir, à se faire photographier avec la murale, et à la remettre dans le contexte actuel. C'est une oeuvre magistrale qui contribuera à changer l'image de notre centre-ville », ajoute Rémi Demers.

Quant au dépassement de coût, il est justifié par des défis techniques, entre autres la faible capacité portante du toit devant accueillir les échafaudages. Le mur sur lequel a été peinte la murale a dû être renforcé et l'accessibilité au site a dû être bâtie avec des échafaudages.

Sur la page Facebook de MURIRS, Serge Malenfant a exprimé sa peine devant la controverse provoquée par la murale. « Ce qui nous déçoit, c'est que le coeur de notre message ne semble pas passer, même s'il mesure 15 pieds de large... rabu, liebe, alhab, ài, agapé, lûbov, pyara, amor, love... amour! Voilà ce que nous voulions passer comme message et notre époque en a bien besoin, c'est ce message universel et ce symbole ouvert sur le monde que nous souhaitons que les gens retiennent de Sherbrooke [...] »

Pour Rémi Demers, « ce qui aurait été pire, c'est que la murale passe inaperçue ».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer