Prêts à faire plein de découvertes

Thomas Larochelle, Étienne Lizotte, Maève Brouillard, Jasmine Fortin,... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Thomas Larochelle, Étienne Lizotte, Maève Brouillard, Jasmine Fortin, Ève Raymond et Florence Bouchard attendent impatiemment la rentrée scolaire pour découvrir les plaisirs de la maternelle.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

ZONE Ma rentrée à l'école

Actualité

ZONE Ma rentrée à l'école

Ils ont cinq ans, peut-être six. Dans quelques jours, si ce n'est déjà fait, ils feront leur entrée dans le monde des grands, celui de l'école. Appréhension, fébrilité, joie, inquiétude : la parole aux enfants! »

<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

(Sherbrooke) En s'amusant dans la petite structure du CPE, les enfants de cinq ans ne cessent de montrer leurs prouesses. « Je fais la chauve-souris », « moi, je fais le pompier », « je suis capable de monter par la glissade », « je peux sauter de là ».

À les voir jouer aux acrobates dans les modules, on comprend qu'ils sont peut-être trop grands pour la garderie, il est temps pour eux d'entrer à la maternelle.

Quand on pense au transfert de la garderie à la maternelle, on peut s'imaginer qu'il s'agit d'un moment stressant pour les enfants, mais au contraire, aucune crainte à l'horizon pour les amis de chez Plein de tendresse. Maève, Jasmine, Florence, Thomas et Étienne sont même curieux d'aller à l'école en septembre pour y apprendre de nouvelles choses.

« Je vais m'ennuyer de la garderie, mais j'ai hâte de me faire de nouveaux amis », confie Ève en s'imaginant quitter le CPE bientôt. Toutefois elle garde le sourire prête à entrer à l'école.

Le sentiment d'Ève est partagé par ses amis de son groupe du CPE. Selon leur éducatrice, Geneviève Mailloux Bibeau, la majorité des enfants ont toujours très hâte d'entrer à l'école, peu en ont peur. De plus, la plupart iront dans le même établissement ce qui réduit les risques d'ennuis.

« Ça ne me fait pas peur aller à l'école. La première fois que je suis allée visiter la maternelle, je n'ai même pas donné de bec à maman, j'ai flyé », raconte fièrement Florence qui attend la rentrée avec impatience.

Ce qu'ils ont le plus hâte de faire? Dessiner. De vrais artistes dans l'âme ces jeunes du CPE Plein de tendresse. « Ce que je préfère c'est la peinture, j'espère qu'on en fera souvent », convoite Maève. Elle n'est pas la seule, les cinq autres amis du groupe sont aussi impatients d'apprendre à dessiner comme les grands.

« À la maternelle, on va faire des dessins, on va lire et on va apprendre à courir plus vite », explique Thomas en ayant les yeux brillants de joie. « Moi je sais déjà écrire mon nom, mais j'ai hâte d'apprendre de nouveaux mots », dit fièrement Jasmine avide de connaissance.

En plus de rencontrer de nouveaux amis, en septembre, les enfants feront connaissance avec leur enseignante. Chose qu'ils ont très hâte de faire. « J'espère que mon professeur sera gentil et calme.

J'aimerais aussi qu'il aime le sport », souhaite Étienne qui adore bouger. « Moi ça m'inquiète pas, je la connais déjà », explique Florence, qui a une maman qui travaille à l'école où elle ira.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer