Une compétition complètement latte

Alberto Navarro, propriétaire du Bistro Kaapeh Expresso, représentera... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Alberto Navarro, propriétaire du Bistro Kaapeh Expresso, représentera la ville de Sherbrooke au Challenge Art Latte Natrel, à Montréal.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Le Challenge Art Latte Natrel se tiendra à Montréal du 3 au 5 septembre et, cette année, la ville de Sherbrooke sera fièrement représentée par Alberto Navarro, propriétaire du Bistro Kàapeh Espresso. Une compétition qui couronnera le meilleur barista en art latte au Québec.

Ils seront dix au total à vouloir impressionner les juges, venus de partout dans le monde pour l'occasion, avec leurs créations caféinées. « Tout a commencé avec une ronde d'éliminatoire entre 50 participants. Il fallait envoyer trois photos de café pour être sélectionné », explique le propriétaire, excité à l'approche de la compétition.

Son histoire d'amour avec cette boisson a commencé en terre mexicaine, il y a déjà 15 ans de cela. « Je travaillais dans le café au Mexique pour payer mes études » raconte M. Navarro. C'est d'ailleurs sur son expérience, mais surtout sur sa grande créativité, qu'il misera lors de la compétition.

Il souhaite arriver détendu à la compétition et mettre de l'avant ce qu'il fait sans stress dans son métier. « Je ne sais pas comment je réagirai aux caméras et à la foule, c'est la première fois que je participe à la compétition, mais je pense que je serai capable de garder mon calme. »

Puisqu'il est propriétaire du Bistro Kàapeh Espresso, Alberto Navarro a la chance de s'entraîner pour la compétition tous les jours. « Je ne le fais pas seulement parce que c'est mon métier, j'adore ça. C'est ma passion, j'en ai besoin pour être heureux », mentionne-t-il. « Ce genre de compétition me permet de mettre en évidence la mission du Kàapeh, soit de faire une combinaison parfaite de café, tout en étant esthétique. »

Le barista a rencontré, mercredi, ses compétiteurs lors d'une séance photo en vue du Challenge. « Tout le monde est gentil, je n'ai pas senti de compétition ou d'animosité. Il est certain, par contre, que tout le monde veut gagner », précise M. Navarro. « Si je me compare aux autres participants, je crois que c'est ma créativité, ma symétrie et la complexité de mes dessins qui me démarqueront. »

En plus d'être évalués sur la créativité, les participants devront se distinguer par la qualité esthétique, la symétrie, le contraste et la complexité de leurs cafés. « Nous avons trois cafés à faire. Un macchiato, donc un café dans une très petite tasse, un cappuccino et un à notre choix. » Le gagnant de la compétition, qui se tiendra dans le Vieux-Port de Montréal, remportera un voyage d'une semaine en Australie, un entraînement privé avec le barista Caleb Cha, champion du monde d'art latte 2015, et 1000 $ en argent de poche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer