• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Passerelle dans la gorge de la rivière Magog : un appel d'offres lancé 

Passerelle dans la gorge de la rivière Magog : un appel d'offres lancé

L'appel d'offres qui prendra fin le 2 septembre... (Archives, La Tribune)

Agrandir

L'appel d'offres qui prendra fin le 2 septembre permettra de connaître la qualité des sols dans la gorge de la rivière Magog dans l'objectif d'y aménager une passerelle entre les barrages Frontenac et Abénaquis.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Une première étape est en cours de réalisation en vue de la construction du segment de passerelle manquant dans la gorge de la rivière Magog. Un appel d'offres a été lancé pour mener une étude géotechnique de la gorge de la rivière Magog pour la section Frontenac-Abénaquis.

Dans le plan Parcours élaboré par Destination Sherbrooke et présenté en novembre 2015, il était question d'assurer une continuité de la passerelle qui permet de parcourir la gorge de la rivière Magog entre le bureau d'information touristique et le barrage Abénaquis.

Après le barrage Frontenac, il faut pour le moment retourner dans la rue pour poursuivre la promenade. La passerelle envisagée serait suspendue sur la berge nord et traverserait la rivière derrière le Musée de la nature et des sciences.

Amélie Boissonneau, chargée de communication à Destination Sherbrooke, confirme qu'un appel d'offres est en cours.

« Avant de passer à une étape de conception architecturale ou de plans et devis, il faut savoir de quoi sont faits les sols pour savoir où nous pourrons ancrer la passerelle ou s'il est même possible de l'ancrer à cet endroit. De cette étude pourra découler une évaluation budgétaire pour la suite du projet. »

L'appel d'offres est en vigueur jusqu'au 2 septembre. Les sommes nécessaires à la réalisation de l'étude sont puisées à même le budget d'immobilisation résiduel de Destination Sherbrooke, soit les sommes inutilisées pour des projets des années antérieures. Aucune construction n'est prévue cette année. « À ce moment-ci, il n'y a aucun échéancier. Il s'agit vraiment de la première étape du projet. »

La réalisation d'une passerelle figure dans la première phase du plan Parcours, qui devait être déployée d'ici 2020. Une fois l'appel d'offres terminé, le soumissionnaire ayant remporté la mise disposera de 90 jours pour livrer les résultats de son travail. Destination Sherbrooke devrait donc en obtenir les résultats au mois de décembre.

Après la deuxième étape, qui consistera à la réalisation de plans et de devis, le projet de passerelle sera déposé au conseil municipal pour que les élus puissent rendre une décision.

Rappelons que Parcours est le plan directeur des parcs nature et qu'il comporte sept tracés terrestres. La première phase échelonnée sur cinq ans était évaluée à 25 M$. L'objectif du plan est de générer des retombées touristiques tout en contribuant à améliorer le milieu de vie des citoyens.

Parmi les projets du plan parcours, la création d'un terrain de disc-golf, la vague de surf au centre-ville et la structuration du corridor bleu sur les rivières Saint-François et Massawippi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer