• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Tournoi du golf du maire : « La jeunesse, c'est ce qu'on a de plus précieux » 

Tournoi du golf du maire : « La jeunesse, c'est ce qu'on a de plus précieux »

Gilles Normand, président de la CSRS, Marie-Claude Bibeau,... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Gilles Normand, président de la CSRS, Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, Luc Fortin, ministre de la Culture et Communication, Laetitia Chicoine, gagnante du concours littéraire Sors de ta bulle, Louise Boisvert, présidente éditrice de La Tribune et de La Voix de l'Est, Pierre-Luc Dusseault, député de Sherbrooke, Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke, et Gilles Blais, président de la fondation pour les élèves de la CSRS.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) La persévérance scolaire est une affaire de tous, puisqu'elle touche directement les jeunes qui seront les acteurs des sociétés de demain. Sans forcer les jeunes à rester à l'école, c'est en les écoutant et mettant en place des projets qui les allument que la société parviendra à vaincre ce fléau qu'est le décrochage scolaire. Et c'est ce qu'a fait le maire de Sherbrooke, Bernanrd Sévigny jeudi en remettant 30 000 $ à la Fondation pour les élèves de la Commission scolaire de la région de Sherbrooke (CSRS) grâce au Tournoi de golf Bernard Sévigny.

« Comme la jeunesse est notre relève et ce qu'on a de plus précieux en tant que société, j'ai choisi la cause de la persévérance scolaire quand je suis devenu maire en 2009. Depuis, je persévère moi-même dans cette cause », explique M. Sévigny en soulignant que l'édition 2016 du tournoi de golf est la 7e au profit de la Fondation des élèves de la CSRS.

Les 30 000 $ recueillis grâce au tournoi de jeudi aideront au financement d'activités et projets visant à intéresser les jeunes tout au long de leur parcours scolaire. « La Fondation cherche à aider les jeunes. On ne veut pas les décourager à quitter l'école, on veut les écouter et les outiller à bien entrer sur le marcher du travail », affirme Serge Audet, directeur du développement à la Fondation pour les élèves de la CSRS.

L'une des formules de don du tournoi consistait à commanditer un projet scolaire. En tout, 37 écoles de la CSRS auront présenté 59 projets à commanditer. Les donateurs avaient donc la chance de financer ces projets au coût de 300 $ chacun. « Pour les commanditaires, c'est un don qui a un sens, puisqu'ils savent exactement où ira leur argent », précise le maire de Sherbrooke. Parmi les projets financer avec cette initiative, on retrouve différents projets dont le concours littéraire Sors de ta bulle, le programme Accès 5, la campagne Faut s'en parler!, et plusieurs autres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer