Du golf pour aider Leucan

Naomie Péloquin, coprésidente, Vincent Hogue, coprésident d'honneur et... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Naomie Péloquin, coprésidente, Vincent Hogue, coprésident d'honneur et André Guilbault, organisateur, étaient présents pour lancer le 21e Tournoi de golf Valeurs mobilières Desjardins, qui amasse des fonds pour Leucan Estrie.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

(Sherbrooke) Pour une 21e année, le Tournoi de golf Valeurs mobilières Desjardins lançait mercredi sa journée sur les terrains du Club de golf Venise afin de collecter des fonds pour Leucan Estrie. Malgré le ciel gris au début de la journée, ce sont 144 golfeurs qui se sont rassemblés et qui ont contribué à amasser un total de 100 000 $ au profit des enfants de Leucan.

Alors qu'elle avait tout juste sept ans, Naomie Péloquin a eu un diagnostic qui allait changer son enfance : elle souffrait d'un ostéosarcome au fémur gauche. Cette tumeur maligne primaire de l'os lui procurait une douleur féroce dans ses activités du quotidien.

« Jamais elle ne s'est plainte. Pas quand elle a eu son diagnostic ni pendant ses traitements », souligne sa grand-mère, Claire Péloquin. La jeune, qui a maintenant neuf ans, a dû faire plusieurs combats avant d'être en rémission. « On parle souvent des Olympiques ces temps-ci, je crois que Naomie a gagné sa médaille d'or, déjà », illustre Vincent Hogue, coprésident d'honneur du tournoi et premier vice-président et chef des services aux particuliers chez Valeurs mobilières Desjardins.

La petite Naomie a fait trois mois de chimiothérapie avant de pouvoir se faire opérer à Montréal pour sa tumeur. Une intervention chirurgicale qui, en tout, a duré neuf heures. « J'ai été hospitalisée pendant un an, parce que j'ai fait de la chimiothérapie après l'opération aussi », explique la jeune fille. Pendant cette année, sa mère et sa grand-mère se sont relayées pour lui faire l'école à l'hôpital et à la maison lorsqu'elle pouvait y aller, lui permettant de quand même réussir son année scolaire. « En septembre, je serai en quatrième année », lance-t-elle fièrement.

Depuis maintenant un an, la jeune fille a recommencé à jouer normalement, à se baigner et simplement à être une enfant. « Ça l'a fait vieillir. Elle retournera à l'hôpital à la fin septembre pour une légère opération à la prothèse de sa cuisse. Une tige bouge et elle est en train de gruger l'os. Une petite opération qui n'est rien comparée à ce qu'elle a déjà vécu », ajoute Mme Péloquin.

Un tournoi pour tout changer

C'est pour aider et encourager les autres enfants atteints de cancer que Naomie a décidé de se joindre à Vincent Hogue pour la présidence d'honneur du tournoi. « Leucan m'a permis de faire beaucoup d'activités, je voulais les remercier aussi », mentionne-t-elle.

Venu de Montréal pour participer à l'événement, Vincent Hogue est très touché par la cause des enfants malades. « La santé est la chose la plus importante et voir une jeune comme Naomie se battre tellement fort pour guérir, c'est incroyable pour moi », précise-t-il. Il ajoute qu'il veut être un vecteur de changement dans la communauté et qu'il souhaite redonner à la collectivité. Les deux coprésidents d'honneur ont une complicité, qui réussit même à percer la gêne de Naomie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer