Les médecins font de gros efforts, plaide Louis Godin

Le président-directeur général de la Fédération des médecins... (Photothèque Le Soleil, 123 RF)

Agrandir

Le président-directeur général de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), Dr Louis Godin, ne se dit pas surpris du gonflement de la liste d'attente pour l'accès à un médecin de famille du guichet centralisé et croit que les spécialistes de la santé font d'énormes efforts pour atteindre l'objectif de 85 pour cent de prise en charge imposé par le gouvernement libéral.

Photothèque Le Soleil, 123 RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

(Sherbrooke) Le président-directeur général de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), Dr Louis Godin, ne se dit pas surpris du gonflement de la liste d'attente pour l'accès à un médecin de famille du guichet centralisé et croit que les spécialistes de la santé font d'énormes efforts pour atteindre l'objectif de 85 pour cent de prise en charge imposé par le gouvernement libéral.

Réagissant aux reportages publiés dans La Tribune jeudi et vendredi dernier sur l'augmentation de la liste d'attente des Québécois pour avoir un médecin de famille, Dr Godin croit que les médecins de famille ont fait, et continuent de faire, un travail considérable pour inscrire de nouveaux patients à leurs listes.

« Madame Lamarre dit qu'il n'y a pas eu de changement depuis 2009, mais c'est totalement faux. Au cours des cinq dernières années, nous avons inscrit plus d'un million de nouveaux patients », explique-t-il. La porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé et d'accessibilité aux soins, Diane Lamarre, avait pointé des statistiques qu'elle disait stables depuis son entrée à l'Ordre des pharmaciens du Québec en 2009.

« Le système n'est pas parfait, je le concède, mais d'énormes efforts ont été faits de la part des médecins de famille », ajoute Dr Godin. Il croit également que les médecins seront capables de remplir leur pari d'accueillir 85 pour cent de la population québécoise sur leur liste de patients. « Ceux qui ont manifesté l'intérêt d'avoir un médecin de famille se sont inscrits au guichet unique, c'est eux que nous prendrons en priorité. Notre devoir, avant même d'atteindre le 85 pour cent, est de vider cette liste d'attente. »

Conscient de l'augmentation significative de la liste depuis l'implantation des guichets d'accès unique à un médecin de famille, le président-directeur général de la FMOQ est optimiste quant à la réussite des médecins pour le 31 décembre 2017, date où des sanctions pourraient entrer en vigueur, selon le ministre de la Santé et des Services sociaux. « Tant que, de son côté, le gouvernement continue de donner des conditions favorables à la prise en charge de nouveaux patients, nous allons faire tout notre possible », renchérit Dr Godin.

En Estrie, 6598 personnes se sont ajoutées à la liste d'attente depuis le 1er août 2015, portant le total à 28 393 patients orphelins. « C'est complètement normal que la liste ait allongé. Les gens qui veulent vraiment être suivis se sont inscrits. Elle gonflera encore plus dans les prochains mois, puisque nous entrerons dans la période de prise de retraite chez les médecins. » Dr Godin a pourtant bon espoir que tous les patients en attente finiront par avoir un médecin attitré. Depuis sa mise en place au printemps 2016, déjà 250 000 personnes ont enfin eu accès à un médecin de famille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer