Saison « correcte » pour Cow-boys

Il ne reste que quatre représentations pour le... (Archives La Tribune, Julien Chamberland)

Agrandir

Il ne reste que quatre représentations pour le spectacle Cow-Boys de Willie à Dolly, qui a eu une saison en dessous des attentes de la production.

Archives La Tribune, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) La troisième saison du spectacle Cow-Boys, de Willie à Dolly n'aura pas rempli les attentes des producteurs de Québec Issime. Même si le spectacle est toujours rentable, il n'a pas apporté autant de public que prévu, ce qui place son avenir dans un flou de réflexions.

« On avait des attentes plus élevées. L'achalandage était là, mais elle n'était pas aussi grande que ce qu'elle aurait dû », explique le producteur Robert Doré, qui qualifie la réponse des amateurs de musique country à la place Nikitotek de « correcte ».

Une chose est sûre, Québec Issime continue son entente avec la Ville de Sherbrooke, qui lie les deux dans une collaboration de 10 ans. « Ce qui est certain à l'heure où on se parle, c'est qu'il y aura un produit Québec Issime l'an prochain à la place Nikitotek. » Il existe, en tout, trois autres spectacles créés par les producteurs, soit Décembre, Party et De Céline à la Bolduc.

Les réflexions sur l'avenir du spectacle, qui durent depuis déjà une semaine, selon Robert Doré, se poursuivent jusqu'à ce que les changements nécessaires à apporter soient mis en lumière. Le producteur sera d'ailleurs à Sherbrooke mardi pour faire le point.

« Quand nous aurons plus de données sur l'aspect touristique du spectacle, nous pourrons faire des recommandations à Québec Issime, mais la décision finale revient évidemment aux producteurs. Tous les scénarios seront examinés », précise Amélie Boissonneau, coordonnatrice aux communications à Destination Sherbrooke.

Avec seulement quelques représentations restantes sur les 27 au total, le spectacle entame la dernière ligne droite cet été. Les artistes tireront leur révérence le 20 août, après quatre soirs de représentations consécutives, de mercredi à samedi. « Le spectacle n'est pas dans le négatif. Nous n'avons seulement pas atteint les objectifs que nous nous étions fixés », continue M. Doré.

Aucune raison précise n'a été pointée par le producteur, cependant, il croit que la commercialisation du spectacle pourrait avoir posé problème. Ces efforts commerciaux sont faits conjointement avec Destination Sherbrooke. « Nous sommes en réflexion pour l'an prochain. Il faut faire les correctifs qui s'imposent », souligne-t-il. « La commercialisation n'a peut-être pas suivi les ambitions de la production. Ce sont toutes des questions que nous sommes en train de nous poser actuellement. »

« De notre côté, à Destination Sherbrooke, nous nous occupons plus de la forfaitisation, des voyages en groupe et corporatifs. Pour l'instant, nous avons l'impression que ça va bien au niveau de la forfaitisation, mais nous n'avons aucune donnée encore, ce n'est qu'une impression », poursuit la coordonnatrice aux communications à Destination Sherbrooke « Nous sommes conscients que la compétition en matière de gros spectacle était particulièrement féroce cette année »

L'an dernier, une hausse importante de la vente de billets avait été remarquée, soit 42 pour cent de plus qu'en 2014, lors de la première saison. Trois supplémentaires avaient été ajoutés en milieu d'été, contrairement à cette année où rien n'est prévu pour l'instant, et 25 autobus touristiques de plus qu'à la première saison avaient été enregistrés. À ce moment, on donnait tout le mérite à l'ajout du toit au-dessus de la place Nikitotek.

Des spectateurs comblés 

« Tous les spectateurs qui passent par la salle de spectacle comptent revenir dans les prochaines années, c'est le commentaire que je reçois le plus », ajoute Robert Doré. Les billets s'écoulent encore tous les jours pour les représentations à venir. 

« La foule est debout au terme de la première partie et les coeurs sont conquis à la fin du spectacle. La réaction de la foule ne pourrait être meilleure, mais pour cela, il faut que les gens assistent au spectacle. »

Déjà des groupes ont montré un grand intérêt à venir assister au spectacle de la saison 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer