Des jumelles solidaires face au cancer

Les soeurs jumelles Anne-Frédéric et Laurence Ouellet sont... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Les soeurs jumelles Anne-Frédéric et Laurence Ouellet sont atteintes du même cancer, celui des ganglions, le lymphome de Hodgkin. À droite, Laurence est en rémission après un mois et demi de chimiothérapie, alors que Anne-Frédéric vient d'être diagnostiquée. Elles ont pu s'apporter support et réconfort l'une l'autre, pouvant mieux se comprendre à vivre toutes les deux les mêmes émotions. Laurence agissait comme porte-parole du Défi pour une deuxième année consécutive.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Une bonne quinzaine de personnes ont sacrifié leur chevelure par solidarité et par générosité pour la bonne cause : supporter des proches atteints du cancer.

Avec une moyenne de 763 $ amassés par participant, il s'agit d'un grand succès pour Leucan Estrie, qui tenait dimanche son Défi têtes rasées à Lac-Mégantic, où régnait une atmosphère très émotive parmi la foule considérable réunie sous le grand chapiteau de la Traversée internationale du lac Mégantic.

Parmi les premiers à se faire raser les cheveux, les deux jeunes Julianne Couette et Ludovic Dallaire ont impressionné en amassant respectivement 3304,35 $ et 2326,25 $ pour Leucan Estrie.

Même le président du conseil d'administration de la Traversée, Marco Audet, s'est lui aussi fait raser la tête, un demi-sacrifice pour lui qui n'arbore habituellement qu'une couronne de cheveux.

Deux jumelles atteintes du même cancer

La porte-parole de l'événement pour une deuxième année d'affilée, Laurence Ouellet, qui a eu 16 ans le 11 août, atteinte du cancer des ganglions, le lymphome de Hodgkin, et en rémission après un mois et demi de chimiothérapie, a vu sa soeur jumelle, Anne-Frédéric, être frappée à son tour par la même maladie. Une motivation double pour continuer à oeuvrer de concert avec Leucan Estrie et son Défi têtes rasées.

« Porte-parole, c'est une expérience le fun, car c'est remarquable le grand nombre de personnes qui s'impliquent malgré que nous soyons dans une petite communauté. J'ai gardé le contact avec Leucan Estrie, à cause du cancer d'Anne-Frédéric. Leucan, c'est ma deuxième famille, une belle équipe. Même si je ne suis plus malade, je veux continuer à leur remettre ce que j'ai reçu d'eux », a déclaré Laurence.

« Ma jumelle et moi, nous sommes pas mal pareilles, même si nous ne sommes pas identiques. Mais les médecins se demandent pourquoi on a eu le même cancer. Toutes petites, nous avions les mêmes passions, le même cercle d'amis, nous sommes vraiment proches. »

Anne-Frédéric s'est dite triste du cancer qui la frappe à son tour. « J'ai vécu la maladie de ma soeur en la supportant du mieux que j'ai pu, et maintenant c'est à son tour de le faire pour moi. Nous ne sommes pas au même stade, elle c'était au 2 A, aucun symptôme, facilement curable, circonscrit au cou et au thorax. Pour ma part, c'est le stade 4B, avec symptômes, j'ai fait trois mois de fièvre, ma moelle osseuse et un de mes poumons étaient affectés, mais un cancer aussi traitable. Il faut rester optimiste. Mes oncologues et les infirmières sont très heureux de mes résultats positifs. »

Les deux soeurs se révèlent très solidaires, toutes les deux à même de bien se comprendre, vivant les mêmes sensations et émotions.

« Leucan nous aide beaucoup, financièrement. On y rencontre aussi des psychologues, des thérapeutes, mais aussi d'autres jeunes cancéreux. On s'est senties comprises. Ça passe mieux de cette façon-là ! », témoigne Anne-Frédéric.

Nées à Saint-Juste-de-Bretonnière, dans le comté de Bellechasse, elles habitent à Lac-Mégantic depuis quelques années, après avoir vécu à Lambton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer