La bénédiction pour pitous et minous

Puce se tenait au centre de l'allée, juste... (La Tribune, Stéphanie Beaudoin)

Agrandir

Puce se tenait au centre de l'allée, juste avant de recevoir la bénédiction par le curé Mario Boivin.

La Tribune, Stéphanie Beaudoin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Des invités bien spéciaux se sont joints à la messe quotidienne de l'église Saint-Roch, dans le secteur Rock Forest. Une dizaine d'animaux domestiques, accompagnés de leur maître, ont franchi dimanche les portes de l'église pour recevoir la bénédiction du curé.

L'idée est venue du comité de pastoral afin de rendre la fête patronale bien spéciale. Dans l'histoire, saint Roch était un grand défenseur des animaux; les accueillir dans la grande maison de Dieu était une évidence pour les membres du comité afin de rendre hommage au Créateur.

Anne Grenier était accompagnée exceptionnellement de son chat, Cookie, pour l'occasion. « Il y a deux semaines, mon chat est parti. Quand je suis venue à l'église ce dimanche-là, je me suis demandé quelle prière je pourrais faire pour que mon animal revienne. C'est à ce moment que le curé a parlé de l'événement d'aujourd'hui (dimanche) », explique la dame, contente d'avoir retrouvé son chat. Pour elle, c'était une obligation de venir, puisque le Seigneur avait entendu sa demande. « Je m'étais dit, à ce moment, que si mon chat revenait, je l'amènerais pour le faire bénir. »

« Toute chose devrait être bénie. On ne parle plus assez de la bénédiction et de l'amour envers son prochain. Je trouve que la paroisse a eu une bonne idée, elle est osée surtout. Ils méritent d'entrer dans la famille de Dieu, nos animaux. », ajoute Mme Grenier.

Pour plusieurs propriétaires, la bénédiction est une façon nouvelle de faire entrer les animaux dans la famille. « Nous venons ici tous les dimanches, mes parents font même partie de la chorale. C'est une partie de nous et Puce pourra en faire partie », mentionne Lexy Lemay, en regardant son gros berger allemand.

« Je viens ici tous les dimanches, mais pas lui », soutien Germain Bélanger « Je veux lui montrer comment c'est ici, et le faire entrée dans la foi. Je le dis souvent, c'est un membre à part entière de la famille, notre Gustave. »

Une grande fête familiale était organisée à la suite des rituels religieux où barbecue, épluchette de blé d'Inde, animation et jeux gonflables étaient au programme, pour le plaisir des petits, des grands et de leurs meilleurs amis!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer