Epoxy Pro entrepose seulement des matériaux réutilisables

Les matériaux appartenant à Epoxy Pro ne sont... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Les matériaux appartenant à Epoxy Pro ne sont pas des déchets contrairement à ce qui était écrit dans La Tribune jeudi dernier. Les objets sont, en fait, des matériaux servant aux différents travaux de l'entreprise oeuvrant dans le domaine de la réparation de béton, de l'imperméabilisation et du drainage.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

(Sherbrooke) Contrairement à ce qui était écrit dans La Tribune du jeudi 4 août, les objets appartenant à Epoxy Pro, sur le terrain situé à la jonction des rues King Est et Parrot, ne sont pas des déchets, mais bien des outils et des matériaux servant aux opérations courantes de l'entreprise.

Lundi, La Tribune s'est rendue sur le terrain appartenant à Entreposages Fleurimont, et non à Epoxy Pro comme il était mentionné dans l'article de jeudi, pour constater l'état des lieux. À l'inverse des dires d'un voisin se plaignant de l'entreposage, La Tribune a remarqué qu'il n'était pas question de déchets, et encore moins d'un dépotoir, et qu'il s'agit bel et bien de matériel de travail difficile à apercevoir à partir de la cour de la résidence avoisinante avec la clôture imposante du terrain.

« On a un conteneur à déchets sur la propriété, alors tout ce qu'on garde sur le terrain c'est des choses qu'on prévoit réutiliser », affirmait M. Daniel Leblanc, propriétaire d'Epoxy Pro avec M. Samuel Chagnon. Tous deux sont également copropriétaires d'Entreposage Fleurimont. « C'est du matériel encore bon, on le laisse là en attendant d'en avoir besoin », poursuit M. Chagnon, en montrant les tuyaux, madriers, cônes et autres matériaux de construction.

Comme Epoxy Pro est une entreprise qui se spécialise dans le domaine de la réparation de béton, de l'imperméabilisation et du drainage, tous les matériaux sont utilisés couramment pour ses activités commerciales. De plus, comme le terrain d'Entreposage Fleurimont est zoné commercial, et qu'il s'agit de matériaux secs, sans odeur, servant aux activités d'une des entreprises occupant les lieux, les propriétaires estiment être dans leur plein droit.

Concernant la plainte sur l'état du terrain déposée par un voisin, les propriétaires affirment avoir eu la visite d'un inspecteur en salubrité de la Ville de Sherbrooke la semaine dernière. Ils n'ont pas encore eu de suites. « Je ne suis pas inquiet, souligne M. Chagnon, il semblait dire que tout était beau et qu'il n'y avait pas de problème. » Le dossier serait toujours en traitement du côté municipal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer