À la conquête des distinctions

Le propriétaire de Citrouilles et tournesols, Jocelyn Brouillard,... (Spectre média, Maxime Picard)

Agrandir

Le propriétaire de Citrouilles et tournesols, Jocelyn Brouillard,  a ajouté une houblonnière de 450 plants issus de 24 variétés distinctes sur sa terre de 250 acres à Orford. Il souhaite éventuellement produire des bières authentiques et émérites qui seraient créées et transformées entièrement à partir des aliments produits sur sa ferme.

Spectre média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Orford) Inspirée par la popularité grandissante des fermes brassicoles au Vermont, aux États-Unis, la ferme Citrouilles et tournesols a ajouté une houblonnière cet été et vise rien de moins qu'à « produire de la bière qui remportera de nombreux prix » au cours des prochaines années.

La ferme a été approchée en 2016 par Jonathan Grant, un « véritable druide de la bière », selon le propriétaire de Citrouilles et tournesols, Jocelyn Brouillard. Sa rencontre l'a convaincu de semer 450 plants de houblon issus de 24 variétés distinctes, un nombre qui pourrait doubler ou même tripler l'an prochain.

« Ça va dépendre de la réponse des gens, mais son idée nous a emballés. Il a un laboratoire privé où il prépare plein de recettes de bières avec des goûts uniques à partir des produits d'ici. »

« Au Vermont, ce sont des fermes brassicoles avec des bières uniques qu'on retrouve seulement sur place et il y en a plusieurs qui ont remporté des prix en raison de la qualité du houblon, de la qualité de l'orge et des autres ingrédients utilisés. Pour les visiteurs, ça va aussi être très instructif », ajoute son collègue Guy Potvin.

M. Brouillard ne cache pas qu'il souhaite que ses bières empruntent la même voie.

« Il va y avoir des bières populaires et des bières de niche, raffinées, qui vont être présentées à des concours. On veut des bières de très haut calibre, comme c'est le cas pour le vin, et on se voit gagner des prix. C'est sur ça que Jonathan travaille. »

Les premières bières de Citrouilles et tournesols devraient être servies à l'automne, en même temps que la Flambée des couleurs. La bière produite en 2016 sera transformée ailleurs, mais Jocelyn Brouillard et ses partenaires comptent investir plus de 1 M $ au cours des deux prochaines années pour se procurer le matériel nécessaire afin de regrouper toute la production du produit sur place.

« Depuis le 1er août, on sert tout de même de la bière de microbrasseries locales. La vision, c'est de créer un one stop shop agrotouristique avec plein de productions différentes où les gens arrivent et peuvent tout trouvé ; où tous les produits sont croisés ensemble, qu'il s'agisse d'une tarte à la citrouille ou d'une bière au tournesol, par exemple. »

L'ajout de la houblonnière permettra également de stabiliser la dizaine d'emplois de la ferme, voire en augmenter le nombre.

« L'idée c'est d'ajouter un morceau de casse-tête chaque année qui permet d'allonger la saison et de stabiliser les emplois. Citrouilles et tournesols au départ, c'était août septembre et octobre. En ajoutant l'érablière ensuite, on a ajouté deux mois. Avec la houblonnière, on vient encore d'ajouter du travail, entre autres pendant l'hiver pour la transformation. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer