360 cyclistes au Tour du lac Aylmer

Pas moins de 360 cyclistes ont pris le... (Collaboration spéciale, France Lamothe)

Agrandir

Pas moins de 360 cyclistes ont pris le départ à la 27e édition du Tour cycliste du lac Aylmer samedi matin au parc Bellerive de Beaulac-Garthby.

Collaboration spéciale, France Lamothe

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nelson Fecteau
La Tribune

(THETFORD MINES) La 27e édition du Tour cycliste du lac Aylmer s'est avérée une belle réussite sur le plan de la participation. Pas moins de 360 cyclistes ont pris le départ samedi matin au parc Bellerive de Beaulac-Garthby.

Du nombre, Jeremy Briand, l'un des meilleurs triathlètes de la province et du pays, de même que Philippe Labrecque, également champion national de vélo de route.

Une participation pas suffisamment importante au goût du président Yves Vachon, qui a mis le blâme sur les incertitudes entourant les prévisions météorologiques. « La température n'a pas joué en notre faveur. L'événement s'est tout de même bien déroulé si je me fie aux commentaires recueillis. »

M. Vachon a assuré qu'il y aurait une 28e édition. « Je n'ai pas l'intention de laisser tomber. Je souhaite seulement qu'il y ait davantage de gens qui s'impliquent. »

La mairesse de Beaulac-Garthby, Isabelle Gosselin, a procédé à la coupe du ruban. Elle était entourée de plusieurs dignitaires notamment le député Luc Berthold de Mégantic-L'Érable, ex-président d'honneur du Tour.

Martine Ouellet, candidate à la course à la chefferie du Parti Québécois, a tenu à souligner l'importance d'une telle activité. « Maintenir la forme, faire le vide, se tenir en santé, tant pour les jeunes et les moins jeunes. La prévention est importante pour éviter d'en venir aux médicaments. »

Déception

L'abandon du volet des festivités entourant le Tour cycliste du lac Aylmer n'a laissé personne indifférent. Interrogés à cet effet, deux citoyens participant habituellement à ces activités, mais désirant se confier sous le couvert de l'anonymat, ont fait part de leur déception.

« C'était couru. Le souper au spaghetti du samedi soir et les activités du dimanche après-midi attiraient beaucoup de monde. C'est dommage. C'était la fête au village. D'ailleurs, c'était la seule fête du village », ont-ils regretté.

Les citoyens en question ont toutefois affirmé comprendre cette décision. « La relève n'est pas là au niveau de l'organisation. Ça a été le problème des dernières années. C'est décevant, très décevant, mais on ne peut pas blâmer les organisateurs. Au moins, le Tour cycliste est toujours là. »

Le président Yves Vachon a affirmé comprendre cette déception. « J'espère simplement que si les gens croient dans la cause et le produit, ils seront nombreux à s'impliquer, à apporter de nouvelles idées, des idées constructives. J'aimerais bien voir un beau party de 1500 ou 2000 participants. »

Hommage

Le président a tenu à rendre un hommage bien senti à un bénévole, André Champoux, décédé en novembre dernier des suites d'un accident de la route. Tous les dossards des cyclistes participants arboraient une mention particulière à cet effet.

De plus, quelques moments de silence ont été tenus à la mémoire de Sylvie Roy, députée d'Arthabaska, décédée récemment et connue pour son appui au Tour cycliste du lac Aylmer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer