28 000 festivaliers de plus que l'an dernier

Soir après soir, des milliers de festivaliers s'installaient... (Spectre média, René Marquis)

Agrandir

Soir après soir, des milliers de festivaliers s'installaient devant la grande scène Loto Québec afin d'écouter les artistes en tout genre proposés par la Fête du lac des Nations.

Spectre média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Ce sont 203 000 festivaliers qui ont passé l'entrée de la Fête du lac des Nations cette année. Un achalandage qui ne bat pas le record du 30e anniversaire de la fête en 2011, mais qui rend tout de même l'organisation très heureuse.

Au lendemain d'une des plus grandes foules de la Fête du lac des Nations, le record étant toujours détenu par CCR qui avait amené 55 000 personnes en 2006, les équipes de nettoyage s'activent pour redonner au parc Jacques-Cartier ses allures normales.

Vingt-quatre spectacles, six feux d'artifice, plus de 300 bénévoles et 203 000 festivaliers plus tard, Jean-Pierre Beaudoin, directeur général et artistique de la Fête du lac des Nations, tire un bilan positif de la semaine. « Je suis très heureux du 35e anniversaire de la Fête. Une super semaine, de bons spectacles une compétition pyromusicale relevée, tout y était », lance-t-il.

Bien que la 30e édition détienne toujours le record d'achalandage, avec 213 000 festivaliers en six jours, la Fête a tout de même attiré 28 000 personnes de plus que l'an dernier. « On a eu une magnifique semaine. L'an dernier, la pluie nous est tombée sur la tête sans arrêt », explique Suzie Hamel, porte-parole de la Fête du lac des Nations, rappelant les 175 000 personnes qui avaient participé aux festivités malgré le mauvais temps.

Une foule imposante s'agglutinait, hier, pour la soirée de clôture où Véronic Dicaire donnait un spectacle enlevant et Royal Pyrotechnie fêtait ses 50 ans avec le plus grand spectacle de feux d'artifice jamais réalisé à Sherbrooke. Au total, 50 000 personnes ont apprécié le spectacle de la « Céline Dion de l'imitation », comme aime le dire la porte-parole.

Les chiffres ne sont pas encore définitivement sortis, mais, selon Jean-Pierre Beaudoin, les retombées économiques sur la ville de Sherbrooke devraient dépasser les 7 millions de dollars. « On avait beaucoup de personnes de l'extérieur, même des États-Unis. Ça devrait tourner autour de 8 millions pour Sherbrooke. »

Une 36e édition en construction

Difficile de faire parler le directeur artistique sur l'édition qu'il est en train de concocter pour l'an prochain. « Je suis déjà en négociation avec des artistes, ça va aller très vite. Je vais trouver des petits bijoux et des spectacles internationaux à présenter aux Sherbrookoises et Sherbrookois », assure-t-il, sans donner le moindre indice sur les noms qu'il a en tête.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer