L'équipe ontarienne repart avec les honneurs

Le thème de la danse a conquis le jury de la compétition pyromusicale... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Le thème de la danse a conquis le jury de la compétition pyromusicale nord-américaine des Grands feux Bell. L'équipe Garden city display fireworks de l'Ontario est repartie avec le trophée de la compétition.

Mélangeant les airs actuels de Taylor Swift et de Pitbull à des classiques comme Can't touch this ou Everyboy dance now, l'équipe de Michale Bohonos a fait taper du pied, chanter et dandiner plus d'un festivalier, samedi soir. Sans oublier les boules de feu qui s'élevaient au-dessus du quai ou le bonhomme rouge qui a attiré l'attention de plusieurs spectateurs. 

« La compétition a été de très haut niveau cette année », lance Jean-Pierre Beaudoin, directeur général et artistique de la Fête du lac des Nations.

En deuxième position, on retrouve la firme de Québec, Orion, qui a illuminé le ciel jeudi sous le thème Warrior. Pour la clôture des festivités, Royal pyrotechnie, qui fête ses 50 ans, présentait le spectacle de feux d'artifice le plus important jamais donné à Sherbrooke. « On veut souligner nos 50 ans et les 35 ans de la Fête du Lac. Nous ferons un retour en arrière des années 1960 à aujourd'hui », annonçait en fin d'après-midi dimanche Yanick Roy, président et directeur général et artistique de l'entreprise. « La Fête du Lac ne serait pas la même sans les feux d'artifice. C'est une partie qui est vraiment au coeur des festivités », souligne Dany Sévigny, président du conseil d'administration de l'événement.

L'heure est au bilan

À la dernière journée de la Fête du lac des Nations, Jean-Pierre Beaudoin est très satisfait de la 35e édition. « Nous avons eu une belle semaine et des spectacles intéressants. » Le réaménagement de la fête foraine sur les terrains de soccer a également été très apprécié par la population, selon lui.

« Nous avons eu une belle collaboration avec les artistes et les festivaliers ont eu l'air d'apprécier les spectacles qu'on leur a offerts. C'est ce qui est le plus important pour moi, l'appréciation de la foule », conclut-il.

Presque aucune goutte de pluie n'a dérangé le déroulement de l'événement qui se termine dimanche soir avec la prestation d'Alfa Rococo et Véronic Dicaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer