Un long chemin depuis 1982 à la Fête du lac

Marc Longpré est l'un des quatre membres fondateurs... (Spectre média, Jessica Garneau)

Agrandir

Marc Longpré est l'un des quatre membres fondateurs de la Fête du lac des Nations, dont la première édition a eu lieu en 1982. Aujourd'hui de retour au conseil d'administration du festival après une pause de quelques années, M. Longpré jette un regard satisfait sur les 35 dernières années.

Spectre média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Lorsqu'il a mis sur pied la toute première édition de la Fête du lac des Nations, Marc Longpré était loin de se douter que ce festival musical, destiné au départ à soutenir le Club de ski nautique de Sherbrooke, deviendrait l'événement estival incontournable qu'il est aujourd'hui en Estrie, attirant près de 200 000 personnes par année.

C'est en 1982, alors qu'il était directeur du Club de ski nautique, que Marc Longpré a eu l'idée, avec ses collègues Jean Perrault, l'ex-maire de Sherbrooke, Rénald Couture et Jean-Paul Blanchet, d'organiser une grande fête aux abords du lac des Nations.

« Lorsqu'on organisait des compétitions de ski nautique, il n'y avait pas beaucoup de monde qui venait, raconte-t-il. On s'est dit que pour faire connaître notre sport, ça nous prenait du financement, mais aussi de la visibilité. C'est là qu'on a pensé à organiser une fête populaire autour du ski nautique. »

Dès la première année, les quatre membres fondateurs font les choses en grand. Des spectacles musicaux sont offerts gratuitement du mercredi au samedi, grâce à la collaboration de la brasserie Labatt, où travaille M. Longpré.

Parmi les premiers artistes invités, on compte notamment Martine St-Clair, Paul Piché et Richard Séguin.

Les festivaliers peuvent également assister à des spectacles de ski nautique et à des parades de chars allégoriques illuminés.

L'ambition des instigateurs est récompensée, puisque le festival connaît un grand succès populaire. « À l'époque, on parlait d'assistances de 12 000 à 15 000 personnes par soir, et ça, c'était des évaluations des policiers », indique M. Longpré.

Des soirées mémorables

Ayant laissé de côté l'organisation de la Fête en 2007, Marc Longpré est aujourd'hui de retour comme vice-président du conseil d'administration, son désir de faire prendre de l'expansion à l'événement étant toujours aussi vif.

« Dans les prochaines années, on veut vraiment réinjecter de l'argent dans la Fête du lac pour lui donner un nouveau souffle. Je pense que la programmation de cette année démontre clairement qu'on a fait plus, et on veut faire encore plus dans le futur », assure-t-il.

En se remémorant les 35 dernières années, ce qui vient immédiatement à l'esprit du Sherbrookois, c'est évidemment ces soirs où le parc Jacques-Cartier est si plein qu'il semble être sur le point de craquer.

« Il y a tellement eu de beaux moments, dit-il, pensif. C'est sûr que quand tu vois le parc bondé, que tu t'installes au pavillon Armand-Nadeau et que tu regardes la scène et la foule presque sans fin, c'est jouissif. »

Le fondateur de la Fête du lac mentionne entre autres les spectacles de CCR, des Beach Boys, de Hedley... et d'Éric Lapointe, qui attire à chacune de ses présences une foule impressionnante.

« Ce dont on est le plus fiers cette année, c'est Melissa Etheridge. On a hâte de voir la réponse des gens », conclut M. Longpré.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer