Un troisième bâtiment s'élèvera au parc Innovation

La construction d'un troisième bâtiment a été lancée... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

La construction d'un troisième bâtiment a été lancée dans le parc Innovation, en face de l'école secondaire du Triolet. Le futur bâtiment abritera les travaux de la Chaire de recherche en éthanol cellulosique et sur les biocommodités, de même que des chercheurs du Centre de recherche sur les infrastructures en béton et du Centre de recherche en génie parasismique (CRGP).

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les travaux de construction du troisième bâtiment qui verra le jour dans le parc Innovation sont maintenant commencés. L'Université de Sherbrooke, qui investit un peu plus de 4 M$ pour ce centre de mise à l'échelle, souhaite que le nouvel édifice soit prêt en octobre.

Le bâtiment accueillera notamment les travaux de la Chaire de recherche en éthanol cellulosique et sur les biocommodités, de même que des chercheurs du Centre de recherche sur les infrastructures en béton (CRIB) et du Centre de recherche en génie parasismique (CRGP).

La nouvelle construction vise à rapatrier sous un même toit des chercheurs qui se retrouvent dans différents espaces locatifs.

En avril dernier, l'UdeS avait fait valoir qu'il était plus économique pour l'institution de construire un tout nouveau bâtiment que de poursuivre la location.

L'échéancier serré représente un défi important.

« Le principal défi, c'est le temps, car on a les échéances à rencontrer. Contrairement à ce qu'on fait habituellement à l'Université, on a fait un appel de proposition pour un projet clé en main (...) On a fait un devis de performance », explique Michel Parent, directeur général du développement et de la planification immobilière au Service des immeubles de l'UdeS.

Dans le cas d'un devis de performance, l'entrepreneur engage ses professionnels et répond au devis de performance plutôt que de prendre simplement les plans de l'institution pour construire.

« Ce n'est pas courant qu'on fasse ça à l'université. Cependant, on est quand même partie prenante du processus. »

Pourquoi les échéanciers étaient si serrés? « On déplaçait des gens qui étaient dans des espaces locatifs. Il y avait des dates d'échéance et elles s'en venaient à terme », explique M. Parent. « On voulait s'assurer de perturber le moins possible les contrats (des chercheurs) avec l'extérieur, comme les entreprises. On voulait les accommoder avec des délais raisonnables », note-t-il également.

« Pour le béton, il faut qu'il y ait une capacité portante pour que les bétonnières entrent à l'intérieur de l'édifice, il faut avoir certaines parties tempérées dans l'édifice pour que les poutres de béton ne deviennent pas dures ou qu'elles soient humides. C'est le genre de défis que l'on a. »

Le parc Innovation se trouve juste à côté du campus principal de l'UdeS, en face de l'école secondaire du Triolet.

Le parc Innovation compte pour le moment deux édifices. Il s'agit du Centre des technologies avancées, né d'une collaboration entre l'UdeS et BRP, et dont les activités vont de la recherche appliquée au développement de produits. Le 3IT, l'Institut interdisciplinaire d'innovation technologique, a pour sa part été inauguré en 2012. Il a notamment pour mission d'offrir une infrastructure d'innovation scientifique de l'idée à la commercialisation dans différentes sphères de recherche.

Des travaux d'aménagements extérieurs sont aussi menés devant le Centre culturel.

Cure de rajeunissement à la bibliothèque de droit de l'UdeS

Un autre important chantier est en cours à la bibliothèque de droit de l'Université de Sherbrooke, qui fait l'objet d'une cure de rajeunissement.

Le « grand chantier de modernisation », attendu depuis plusieurs années, permettra entre autres de créer de nouveaux espaces de travail.

Les deux étages de la bibliothèque, fermée temporairement, doivent être entièrement remodelés. Les travaux, démarrés ce printemps, doivent se poursuivre jusqu'en décembre. Des locaux temporaires ont donc été prévus.

« C'est quand même une grosse opération », note Michel Parent, directeur général du développement et de la planification immobilière au Service des immeubles de l'UdeS.

Les coûts de la modernisation de la bibliothèque sont évalués à environ 4 M$. « On en profite pour refaire le système mécanique du bâtiment », note M. Parent en soulignant que la facture pour cette partie des travaux est estimée à 2,5 M$.

Il y a plusieurs années que les dirigeants de la faculté de droit souhaitaient moderniser la bibliothèque, qui date de 1971. Cette cure de rajeunissement est l'un des nombreux projets qui font partie de la campagne majeure majeure de financement de l'UdeS.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer