• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Gérard Marinovich craint la détérioration du climat social en France 

Gérard Marinovich craint la détérioration du climat social en France

Gérard Marinovich, ex-préfet de la MRC de Memphrémagog.... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Gérard Marinovich, ex-préfet de la MRC de Memphrémagog.

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Toujours attaché à sa Côte d'Azur natale, l'ex-préfet de la MRC de Memphrémagog Gérard Marinovich a évidemment mal encaissé l'attentat commis sur la Promenade des Anglais à Nice jeudi soir.

« C'est vraiment triste ce qui s'est passé à Nice, confie M. Marinovich. L'homme qui a foncé sur les passants a même volontairement dirigé son camion vers des enfants. Ce genre de personne est clairement ancré dans une idéologie - et non une religion - mortifère. On en perd nos repères. »

L'ex-préfet de la MRC de Memphrémagog est d'autant plus affecté qu'il connaît fort bien la Promenade des Anglais. « Je l'ai beaucoup fréquentée durant mes études universitaires, car on allait souvent s'y promener avec des amis après les cours. On se rendait aussi dans les petits cafés de ce secteur », raconte-t-il.

Lors d'un voyage en France en juin dernier, Gérard Marinovich est d'ailleurs retourné sur la célèbre promenade. « C'est un endroit magnifique ! Et la promenade est plus accueillante que jamais car ils l'ont élargie. »

Avec ses deux soeurs, M. Marinovich possède une petite auberge dans le secteur de Nice et Monaco. L'industrie touristique de la Côte d'Azur ne lui est donc pas étrangère.

« Le Festival de jazz qui devait commencer ces jours-ci et un grand spectacle de la chanteuse Rihanna ont été annulés. À court terme, c'est certain que cet événement aura un impact négatif sur l'industrie touristique locale. Mais j'espère que ça reprendra par la suite, un peu comme à Paris où les touristes semblent de retour malgré les événements de novembre dernier », explique-t-il.

Le climat social

Gérard Marinovich le concède, le climat social en France pourrait se détériorer si d'autres attentats de cette ampleur se produisaient pendant les mois et années à venir sur le sol français. « La population va finir par être exaspérée, admet-il. Devant de tels événements toutefois, il n'y a qu'une chose à faire: développer encore plus les valeurs qui nous distinguent de ces gens. »

Sur le plan politique, M. Marinovich s'attend à ce que la large majorité des élus français agissent de manière raisonnée et mesurée dans la foulée de l'attentat sanglant survenu à Nice.

« Le Front national sautera là-dessus, reconnaît-il. Par contre, la plupart des élus français ont suffisamment de maturité pour réagir correctement face à ce type d'événement. Il y a un danger d'amalgame entre cet individu et la communauté musulmane, mais je ne crois pas à une forte montée de l'extrême droite parce que la France a déjà connu ce type de dérive et s'en méfie. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer