Ouverture du centre de divertissement Escaparium

Jason Hallée, copropriétaire de l'Escaparium de Sherbrooke... (Spectre média, Jessica Garneau)

Agrandir

Jason Hallée, copropriétaire de l'Escaparium de Sherbrooke

Spectre média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Escaparium Sherbrooke ouvre ses portes au coin du boulevard Bourque et de la rue du Président-Kennedy.

Le centre de divertissement comptera trois salles thématiques, soit la prison, le saloon et la centrale. Les participants devront s'évader de ces pièces en moins de 60 minutes pour réussir leur mission. La prison ouvre mercredi, le saloon ouvrira au cours des prochaines semaines et la centrale sera prête pour l'automne.

Les scénarios diffèrent d'une salle à l'autre. Par exemple, ceux enfermés dans la prison ont été accusés d'un meurtre qu'ils n'ont pas commis et ont été condamnés à mort. S'ils n'arrivent pas à s'évader dans l'heure allouée, des gardiens les escorteront vers l'échafaud.

Pour s'évader, les participants devront résoudre des énigmes, démêler des casse-tête et décrypter des codes.

Le jeu d'évasion est créé pour des groupes de 2 à 6 joueurs. Il vise à favoriser le travail en équipe, tester la logique et les habiletés, mettre en lumière les talents de communicateur de chacun, identifier les leaders naturels et s'amuser.

L'ouverture du centre crée trois emplois et l'équipe devrait s'agrandir à dix salariés à l'automne, selon les propriétaires, Jason Hallée et Lesly Meunier.

Le tarif est de 25 $ par joueur et celui qui célèbre son anniversaire peut jouer gratuitement. Tous les jeux sont entièrement bilingues.

Escaparium a déjà un centre de divertissement à Laval, ouvert depuis le printemps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer