ACCIDENT AU DOLLARAMA : Loïc Drapeau prend du mieux

Les patrouilleurs Simon Dubé et Maxime Cadorette ont... (Photo fournier par le SPS)

Agrandir

Les patrouilleurs Simon Dubé et Maxime Cadorette ont rencontré le jeune Loïc Drapeau, lundi soir. Le jeune garçon de 12 ans, qui a subi deux opérations, prend du mieux et devrait être en mesure de commencer l'école en septembre dans un programme sports-étude-vélo de montagne.

Photo fournier par le SPS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le jeune garçon victime d'un accident au Dollarama de Fleurimont en juin a subi deux opérations. Malgré le choc encaissé lors de l'événement, Loïc Drapeau pourra entreprendre un programme sports-étude-vélo de montagne à la rentrée scolaire.

Lundi soir, les patrouilleurs Simon Dubé et Maxime Cadorette ont pu constater comment l'enfant de 12 ans se remet de l'accident. Les agents du Service de police de Sherbrooke (SPS) se sont rendus au domicile du jeune Drapeau.

Ce dernier avait manifesté le désir de rencontrer les policiers qui s'étaient portés à son secours lors de son accident, le 30 juin dernier, note Samuel Ducharme, porte-parole du SPS.

« Les deux patrouilleurs étaient heureux d'apprendre que la rémission de Loïc allait bon train après ses deux opérations, dit M. Ducharme.

« Il devrait être en mesure de commencer l'école en septembre dans un programme sports-étude-vélo de montagne! »

Rappelons que la jeune victime et sa soeur Ève de 14 ans ont été écrasées contre un mur de béton au Dollarama du chemin Duplessis. Une dame âgée de 80 ans aurait confondu l'accélérateur et le frein dans une manoeuvre de stationnement.

« Les policiers, premiers intervenants sur les lieux, ont alors prodigué les premiers soins à la victime, et effectué un garrot pour contrôler une hémorragie importante à la jambe du jeune homme », souligne M. Ducharme.

Procédure administrative

« Aucune accusation criminelle n'a été déposée contre la conductrice, mais une procédure administrative concernant son aptitude à conduire a été entamée à la SAAQ », rappelle-t-il.

Quelques jours plus tard, la famille de Loïc était convaincue que c'est sa passion pour le vélo qui avait permis au garçon de s'en sortir sans séquelles permanentes. Rappelons que l'adolescente de 14 ans a subi des coupures au bras lors de cet accident survenu le 30 juin en après-midi. Son frère s'en tire miraculeusement avec des coupures et des brûlures aux deux jambes.

Loïc Drapeau a reçu son congé de l'hôpital quelques jours plus tard. Le garçon se déplace avec une marchette.

Les enfants ont toutefois gardé des séquelles psychologiques de cet événement traumatisant.

Un hommage leur avait été rendu lors de la Classique Pif.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer