Un nouveau souffle pour le Carrefour de l'Estrie

Cette maquette donne un aperçu du redécoupage des...

Agrandir

Cette maquette donne un aperçu du redécoupage des locaux de l'ancien Target, au deuxième étage du Carrefour de l'Estrie.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Ce sont 44 M$ que la compagnie Ivanohé Cambridge investira au cours des deux prochaines années pour revitaliser et redévelopper le Carrefour de l'Estrie. Les travaux, divisés en quatre phases, sont déjà amorcés avec la redivision des anciens locaux du magasin Target.

Un escalier sera ajouté près de la nouvelle... - image 1.0

Agrandir

Un escalier sera ajouté près de la nouvelle entrée pour permettre une circulation plus fluide vers les nouveaux commerces.

Comme La Tribune l'annonçait en exclusivité la semaine dernière, l'épicerie Super C et Sports Experts déménageront dans l'ancien Target. Globo, un magasin de chaussures, s'installera aussi au Carrefour de l'Estrie, à côté du commerce La Vie en rose, et des restaurants ayant un accès sur la façade éliront domicile dans l'ancien Super C.

Parmi les autres détaillants dont les noms circulent figurent Marshalls et Old Navy.

Les investissements d'Ivanohé Cambridge, probablement les plus importants depuis l'ouverture du centre commercial, visent aussi à aménager une nouvelle entrée principale dans le secteur est, près de la foire alimentaire. Le redéveloppement sera divisé en quatre étapes, mais le Carrefour de l'Estrie demeurera ouvert pendant tous les travaux.

Johanne Marcotte, vice-présidente à l'exploitation des centres commerciaux chez Ivanohé Cambridge, estime que ces investissements démontrent à quel point la compagnie croit en la valeur du Carrefour de l'Estrie. « Il a vraiment une position dominante dans le marché. Avec 170 magasins, c'est une offre commerciale très enviable. Nous comptons 6,6 M de visiteurs chaque année. La fermeture du Target a créé une occasion de repenser l'offre dans son ensemble et d'évaluer comment nous pouvions être complémentaires à ce que nous avons actuellement. »

La première phase comprend le réaménagement des locaux du Target. Un escalier communiquant avec la nouvelle entrée sera construit et de nouveaux revêtements extérieurs seront posés. Deux nouveaux quais de livraison seront installés sur la façade sud. La deuxième phase consistera à aménager la nouvelle entrée avec une marquise architecturale et une paroi vitrée sur deux niveaux. Un escalier mécanique existant sera démoli.

«Le Carrefour a un taux d'occupation de 90 %, ce qui est excellent.»


Les deux dernières phases permettront de reconfigurer les locaux laissés vacants par la relocalisation des commerces. Des aires de paysagement, avec des arbres et de la végétation, seront ajoutées en bordure du centre commercial pour combattre les îlots de chaleur. La majorité des planchers et des plafonds seront aussi refaits.

Ces investissements surviennent alors que le taux d'inoccupation des locaux commerciaux est très élevé à Sherbrooke, soit 9,51 % en 2015. « Le Carrefour a un taux d'occupation de 90 %, ce qui est excellent. Nous nous adaptons aux tendances et nous embrassons l'achat en ligne pour travailler avec les médias disponibles », commente Mme Marcotte.

Si les réaménagements sont issus d'une réflexion portant sur le centre commercial dans son ensemble, Johanne Marcotte confirme que les investissements annoncés ne prévoient rien pour l'ancien Garage Sears. « Nous sommes en train de considérer des options pour cet espace-là, il fait certainement partie des réflexions, mais nous sommes à l'étape de l'analyse. »

L'aménagement d'une nouvelle entrée principale à l'est ne signifie pas non plus que le débarcadère des autobus serait déplacé.

Ivanohé Cambridge n'exclut pas de nouveaux investissements après les 21 mois de travaux. « Nous sommes toujours à l'affût. Nous n'arrêtons jamais d'investir dans nos propriétés pour demeurer dominants. »

Parmi les dépenses majeures au Carrefour de l'Estrie, on note l'ajout d'une aile comportant le Zellers et une soixantaine de magasins en 1985, au coût de 10 M$. En 2013, le réaménagement de la foire alimentaire aurait coûté 6 M$.

Le Carrefour de l'Estrie compte 170 magasins, 2500 employés et 150 000 visiteurs par semaine. Il occupe une superficie de 1,2 M de pieds carrés. Ivanohé Cambridge détient quant à lui une participation dans près de 500 propriétés et ses actifs s'élevaient à plus de 55 G$ au 31 décembre 2015.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer