Traversée du Lac Massawippi: une course bien sympathique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Magog) Une course bien sympathique pour des participants qui le sont tout autant. Une définition qui va comme un gant à La Traversée du lac Massawippi dont c'était la deuxième édition hier à North Hatley.

La centaine de nageurs et nageuses qui s'étaient inscrits à l'événement organisé par Patrick Mahony avaient davantage le goût de fraterniser et de s'encourager entre eux que de battre des records dans le lac Massawippi.

Ce qui n'a pas empêché certains nageurs d'enregistrer de solides performances. En tête de liste Alexandre Harvey de Vaudreuil, gagnant du 15 km avec un chrono de 4h 6m 6s. Un exploit remarquable considérant que Harvey est un nageur de piscine qui en était à sa toute première épreuve en eau libre.

«J'ai dû m'ajuster à l'entraînement. Même si c'était un peu l'inconnu pour moi, j'étais confiant de nager en dessous de 4h 15m. Mission accomplie», commente Harvey.

Ce succès au lac Massawippi en fera-t-il un nouvel adepte de la nage en eau libre? «Je vais demeurer un nageur, point à la ligne», répond-il.

Comité d'accueil

Réjean Hamel de Drummondville est celui qui est demeuré le plus longtemps dans l'eau alors qu'il a eu besoin de 5h 15m 24s pour compléter la distance de 15 km entre Ayer's Cliff et North Hatley. Une belle surprise l'attendait à l'arrivée alors qu'il a eu droit à un comité d'accueil composé en majeure partie de triathloniens du club Triomax de Drummondville dont il fait aussi parti.

«C'est un défi personnel que je me suis lancé. Je pratique le triathlon, mais nager 15 kilomètres, c'est une autre histoire. Je n'avais pas réellement d'attente à part compléter la distance. Je suis fier de moi. Il y a six ans, j'arrivais à peine nager une longueur dans une piscine», confie le Drummondvillois de 34 ans qui ne prévoit pas revivre l'expérience.

«Je vais laisser ça aux autres. Mais j'encourage fortement ceux et celles qui seraient tentés par l'expérience de la vivre. Ici au Massawippi, c'est la place pour ça.»

De la visite de Lyon

La Traversée du lac Massawippi a accueilli son premier nageur européen : Thomas Fontaine de Lyon, en France. «La natation, c'est tout récent pour moi. Ça fait moins mal que le rugby et le tennis, deux sports que je pratiquais avant», fait valoir le Lyonnais de passage au Québec pour ses vacances.

«C'est génial comme compétition. Le lac est chouette, dans un environnement typique et dans l'eau c'est très fair-play entre les nageurs. J'ai fait trois courses, dont une avec ma jeune fille Solange dans le relais en équipe. Je suis un homme heureux», affirme Thomas Fontaine.

Ils étaient une centaine à en dire autant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer