Le Mondial des cultures s'anime au rythme du soccer

Les amateurs de soccer ont répondu en grand... (Spectre média, Frédérick Côté)

Agrandir

Les amateurs de soccer ont répondu en grand nombre afin d'accompagner Français et Portugais (sur la photo) à l'occasion d'un 90 minutes qui se sera finalement prolongé jusqu'à la conquête portugaise en prolongation.

Spectre média, Frédérick Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(DRUMMONDVILLE) C'est au rythme du ballon rond que s'est amorcé le 35e Mondial des cultures. Le hasard faisant bien les choses, l'événement drummondvillois reçoit, jusqu'au 17 juillet, le ballet La Capouliero de France et le Grupo Folclórico de Nossa Senhora da Graça de Porto Formoso, au Portugal.

« Lorsque nous nous sommes rendu compte que nous recevions des troupes provenant des deux pays finalistes de l'Euro, nous avons modifié l'horaire afin de présenter le match au parc Woodyatt et de leur permettre d'agir à titre de spectateurs. Ils ont beaucoup apprécié l'initiative. Pour eux, c'est comme si le Canadien disputait le septième match de la Coupe Stanley », explique le président, Benoît Villeneuve.

Les amateurs de soccer ont répondu en grand nombre afin d'accompagner Français et Portugais à l'occasion d'un 90 minutes qui se sera finalement prolongé jusqu'à la conquête portugaise en prolongation. Malgré la rivalité, les festivités qui ont suivi se sont faites dans le respect. « Tout le monde était bien fébrile, mais ça s'est fait dans l'amitié. On a créé un beau moment », ajoute M. Villeneuve.

En soirée, plusieurs milliers de Drummondvillois, mais aussi de visiteurs, le Mondial attirant son lot de gens de l'extérieur de la région, se sont massés dans les rues du centre-ville à l'occasion du traditionnel défilé du monde, l'activité la plus courue du festival.

Bien qu'il soit encore un peu tôt pour dresser un bilan en matière d'achalandage et que la météo n'a pas nécessaire servi le Mondial, le président s'est dit satisfait des commentaires reçus en début d'édition festive. Selon lui, la table est mise, et bien mise, pour la prochaine semaine.

« Nous nous sommes promenés sur le site et nous avons pris le temps de discuter avec les festivaliers. Ils ont tous dit que nous nous démarquions cette année par la qualité des ensembles et du site. Nous avons procédé à des ajustements et nous aimons vraiment le parc Woodyatt tel qu'il est actuellement », continue-t-il.

À surveiller

Les gens qui attendaient impatiemment les troupes du  Ghana et du Népal devront malheureusement faire leur deuil, ces dernières n'ayant pas obtenu leurs visas pour entrer en sol canadien. Ceci étant dit, le Mondial accueille tout de même des ensembles folkloriques d'une douzaine de pays totalisant 450 artistes. Il s'agit d'une des belles brochettes présentées à Drummondville.

Parmi les rendez-vous que l'on considère incontournables, on retrouve le spectacle de Sophie Faucher (12 juillet), la grande célébration de la fête des Français mettant en vedette La Capouliero et un hommage à Joe Dassin (14 juillet), le concert de Samyan (15 juillet), ainsi que la soirée de fermeture au cours de laquelle la troupe locale Mackinaw sera accompagnée de quatre coups de coeur du public.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer