Orford: la propriétaire de la maison incendiée devant les élus

Suzanne Rivard, propriétaire de la maison incendiée sur... (La Tribune, Charlotte R. Castilloux)

Agrandir

Suzanne Rivard, propriétaire de la maison incendiée sur la rue du Blizzard à Orford la semaine dernière, a réclamé des explications, lundi, aux élus du conseil municipal, sur les interventions du service de protection des incendies et du réseau d'aqueduc de la Ville. Plusieurs citoyens étaient également sur place pour poser leurs questions.

La Tribune, Charlotte R. Castilloux

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Orford) À la suite de l'incendie qui a complètement détruit une résidence de la rue du Blizzard la semaine dernière, plusieurs citoyens se sont présentés au conseil municipal du Canton d'Orford lundi afin d'en apprendre davantage sur l'utilité des bornes-fontaines du secteur.

Accompagnée d'autres citoyens, Suzanne Rivard, propriétaire de la maison incendiée, était à la mairie pour témoigner de son expérience, mais aussi pour connaître le point de vue de la Ville.

« Je ne remets pas en question le travail des pompiers, ils ont répondu du mieux qu'ils pouvaient à notre appel à l'aide. Mais il y a quelque chose qui ne fonctionne pas au niveau des normes et on doit trouver une solution », souligne Mme Rivard.

« Sur la base des exigences gouvernementales en matière de schéma de couverture de risque, la municipalité du Canton d'Orford suit les normes », a répliqué le maire, Jean-Pierre Adam, en soutenant que les citoyens n'avaient pas à craindre que des événements comme celui de la rue du Blizzard deviennent une commodité de la région.

« Le réseau de la Ville est un rassemblement d'anciens réseaux privés, dont les dimensions visent à assurer la consommation humaine et non à assurer un service de protection des incendies », a ajouté Bernard Lambert, directeur des services techniques du Canton d'Orford, en mentionnant que les prolongements du réseau ont été faits en prévision d'un changement potentiel.

Toutefois, pas d'améliorations du réseau sont prévues à court terme à Orford. Selon les dires du maire Adam, les méthodes de lutte contre les incendies sont adéquates et ressemblent à celles utilisées dans d'autres municipalités rurales.

Rappelons que l'incendie du 26 juin dernier a mis en lumière le fait que même si la résidence était branchée au réseau d'aqueduc local, les pompiers ont dû faire appel à des camions-citernes pour s'approvisionner en eau puisque la pression n'était pas suffisante dans les bornes-fontaines du secteur.

Reconstruire à Orford ?

Mme Rivard, dont la maison vient d'être déclarée perte totale par les assurances, se dit par ailleurs chanceuse de ne pas être dans l'obligation de se faire reconstruire une maison dans le secteur.

« Compte tenu de l'information que j'ai eue ce soir et de la défensive de la Ville, je ne sais pas si je veux continuer d'habiter ici, même si j'adore le coin », expliquait-elle à La Tribune, en se disant insatisfaite des réponses du maire et son équipe.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer