Le MTQ évalue l'état du pont des Grandes-Fourches

Pratiquement arrivé à la fin de sa vie... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Pratiquement arrivé à la fin de sa vie utile, le pont des Grandes-Fourches fera l'objet de travaux jusqu'au 16 juillet pour s'assurer qu'il peut toujours supporter la charge des véhicules qui y circulent. La construction d'un nouveau pont devrait commencer au plus tôt en 2017.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) En attendant que la Ville dévoile ses projets et ses échéanciers pour le remplacement du pont des Grandes-Fourches, au centre-ville de Sherbrooke, le ministère des Transports effectue des travaux sur la structure actuelle, pratiquement arrivée à la fin de sa vie utile, pour s'assurer qu'elle peut toujours supporter la charge des véhicules qui y circulent.

Jusqu'au 16 juillet, une voie sur deux sera fermée sur la rue des Grandes-Fourches Nord sur le pont enjambant la rivière Magog. Les bretelles d'accès à la rue des Grandes-Fourches Nord à partir de Frontenac, et à Frontenac à partir de Grandes-Fourches Nord, seront fermées presque en tout temps pour la même période.

« Nous essayons de protéger la structure pour maintenir sa capacité à 10 tonnes », explique Nadège Tessier, chargée de communication à la direction de l'Estrie du ministère des Transports du Québec.

« Si l'état du pont évoluait, nous devrions procéder à une nouvelle étude de la capacité de charge. En attendant, nous continuons nos inspections annuelles. Si la sécurité des gens était compromise, il se pourrait que nous en arrivions à fermer le pont. » Cette possibilité n'a toutefois pas été évoquée pour le moment.

Quant aux négociations qui ont cours entre la Ville et le MTQ pour le remplacement du pont, qui serait déplacé vers l'ouest, presque à la hauteur de la rue Wellington Nord, le ministère affirme ne pas avoir en main « les aménagements officiels retenus par la Ville de Sherbrooke ». Sans ces informations, il serait impossible d'aller plus loin.

Les aménagements préliminaires auraient déjà été présentés, mais la version finale se ferait toujours attendre.

Le pont des Grandes-Fourches doit être reconstruit d'ici 2018. La structure à la jonction des rues Terrill et des Grandes-Fourches serait remplacée par un carrefour giratoire et la place Nikitotek serait déplacée près de l'actuel stationnement de la Grenouillère.

En avril, le maire Bernard Sévigny affirmait que le concept devait être présenté dans « quelques semaines ». Le projet était toujours évalué à 31 M$ et la Ville avait obtenu la maîtrise d'oeuvre du chantier. Les travaux commenceraient au plus tôt en 2017.

Le président du comité exécutif, Serge Paquin, précise que les plans doivent encore être préparés et que des études d'avant-projet sont en cours. « Parallèlement, les discussions se font avec le ministère. Les pourparlers se poursuivent. Nous sommes condamnés à nous entendre. Ça avance. Ça se précise. »

Le nouveau pont devrait avoir une signature moderne et intégrer des infrastructures de transport actif. Le plan final devrait donc être présenté à la fin de l'été ou cet automne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer