Alexandre Cloutier demande l'arrêt de la démolition des mezzanines

Le candidat à la direction du PQ ,... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le candidat à la direction du PQ , député péquiste de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l'opposition en matière d'éducation, Alexandre Cloutier, demande au gouvernement de faire marche arrière dans la démolition des mezzanines.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le dossier des mezzanines de lecture dans des écoles de Sherbrooke se transporte du côté politique, comme le souhaitait l'instigateur du projet Yves Nadon.

Le candidat à la direction du PQ , député péquiste de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l'opposition en matière d'éducation, Alexandre Cloutier, demande au gouvernement de faire marche arrière.

Selon lui, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) doit stopper la destruction des mezzanines dans ses écoles.

« Le gouvernement opte ici pour la solution facile », a dénoncé Alexandre Cloutier.

« Nous avons ici un très bel exemple d'une initiative de professeurs qui innovent pour soutenir la réussite de nos jeunes. Ils ont réfléchi à ces endroits et les ont conçus spécialement pour que leur classe soit plus conviviale et que la lecture devienne ludique aux yeux des élèves, ce qui n'est pas facile en 2016. »

Rappelons que ces installations doivent être démolies puisqu'elles ne respecteraient pas les normes de la Régie du bâtiment. La CSRS a annoncé le début des travaux pour ces jours-ci.

« Au lieu d'appliquer machinalement ses règles, le gouvernement doit veiller à les adapter, en collaboration avec les écoles, afin de permettre à l'initiative de se poursuivre tout en assurant la sécurité des élèves », a ajouté le député de Lac-Saint-Jean.

« Il est minuit moins une. Nous demandons au ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, d'intervenir rapidement avant que la destruction des mezzanines soit complétée », a conclu Alexandre Cloutier.

De l'espoir

Pour Yves Nadon, voici une bonne nouvelle, « peut-être un peu tard », mais qui lui donne espoir de voir le dossier prendre une tournure politique.

« C'est très apprécié de ma part même si on ne peut pas toutes les sauver de la démolition », dit-il.

« Ça va obliger le ministre (de l'Éducation) à réagir. J'espère que ça va donner des résultats. »

M. Nadon souligne que le député Alexandre Cloutier doit venir dans la région sherbrookoise la semaine prochaine. Il espère pouvoir le rencontrer.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer