• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Passerelle sur la 410: dépassements de coûts inférieurs à 10%, dit le MTQ 

Passerelle sur la 410: dépassements de coûts inférieurs à 10%, dit le MTQ

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) rectifie... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) rectifie quelques données concernant la passerelle cyclable qu'envisage de construire la Ville de Sherbrooke au-dessus de l'autoroute 410.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le ministère des Transports du Québec (MTQ) rectifie quelques données concernant la passerelle cyclable qu'envisage de construire la Ville de Sherbrooke au-dessus de l'autoroute 410. Si la Ville estime que des dépassements de coûts imprévus compromettent les plans initiaux, le MTQ assure que les dépassements sont inférieurs à 10 %.

Rappelons que la directrice du service des infrastructures urbaines de la Ville de Sherbrooke, Caroline Gravel, affirmait lundi que le projet tel qu'il était pensé initialement été remis en question. La Ville avait opté pour une passerelle accrochée au viaduc pour compléter le lien cyclable sur le boulevard de Portland. Au départ, l'option de forcer les cyclistes à descendre de leur vélo pour traverser directement sur le tablier du pont avait été rejetée. Elle ne semble plus exclue.

Nadège Tessier, conseillère en communication à la direction de l'Estrie du MTQ, explique que la subvention obtenue en vertu du programme Véloce II, du gouvernement du Québec, visait non seulement la construction d'une passerelle, mais aussi l'aménagement de la piste cyclable devant le Carrefour de l'Estrie. Cette subvention était basée sur le coût total des travaux, évalué à 1 946 610 $ par la Ville de Sherbrooke.

Le montant de la subvention représente un maximum de 50 % du montant total des dépenses. « Si le coût du projet de passerelle était revu à la baisse, la subvention serait elle aussi revue à la baisse », précise Mme Tessier, qui ne pouvait révéler l'estimation du coût de la passerelle à elle seule.

« La différence entre l'estimation de la firme de génie-conseil et le montant du plus bas soumissionnaire est inférieure à 10 % », ajoute néanmoins Nadège Tessier.

Caroline Gravel avait pour sa part avancé que la part de subvention réservée pour la passerelle se chiffrait à 710 000 $. S'il s'agit bien de 50 % du montant total, cela signifierait que la passerelle devait coûter 1,42 M$.

Le MTQ a reçu six soumissions pour la construction de l'ouvrage. Leur conformité reste à être établie. Le plus bas soumissionnaire est Couillard Construction Ltée, avec 1 568 708 $. Cette somme n'inclut toutefois pas les coûts de surveillance de chantiers. C'est là que le bât blesse.

Le président du comité exécutif Serge Paquin rétorque que le dépassement de coûts, entre autres à cause de la surveillance permanente de chantier, est bien plus important que 10 % et que c'est la raison pour laquelle les services municipaux ont été mandatés pour réévaluer le projet. « Nous ne voulons pas révéler la valeur du dépassement parce que nous devons d'abord parler aux membres du conseil, qui n'en ont pas été informés. Dans le coût total, il faut inclure les honoraires professionnels et c'est là que les dépassements sont importants. Il n'y aurait pas de problème si la différence était de moins de 10 % », indique M. Paquin.

Le MTQ exige une surveillance permanente du chantier. « L'estimé des coûts associés à la surveillance n'est pas un renseignement public, puisque de nature commerciale et que sa divulgation risquerait d'avoir un impact sur le processus d'octroi des contrats en cours », ajoute Hélène Beauchesne, conseillère en communication à la direction de l'Estrie du MTQ.

« La Ville a été informée de l'ensemble des coûts le 13 avril 2016. La surveillance permanente est une pratique courante pour les chantiers de structure. Dans le même sens, le coût de la passerelle n'est pas différent de celui d'autres ouvrages similaires », précise encore Nadège Tessier.

Nadège Tessier confirme que le MTQ est maître d'oeuvre dans ce dossier, puisque la passerelle enjambe une autoroute.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer