La 116 fauche deux autres vies

La route 116 a fait plusieurs victimes dans... (La Tribune)

Agrandir

La route 116 a fait plusieurs victimes dans le passé, si bien qu'il y a un mois à peine, on y a lancé la campagne de sensibilisation Projet Route 116. Deux motocyclistes y ont perdu la vie samedi.

La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Poisson
La Tribune

(WARWICK) Il ne s'est pas encore passé un mois depuis le lancement de la campagne de sensibilisation Projet Route 116 que déjà l'axe routier a fait de nouvelles victimes, samedi, sur le territoire de Warwick, près de Kingsey Falls.

Cette fois, c'est un couple originaire de Laval qui en a payé de sa vie. Jacques Mercier, 65 ans, et sa conjointe Diane Roberge Mercier, 63 ans, circulaient à motocyclette en direction de Victoriaville lorsqu'ils se sont fait barrer la route par une conductrice inattentive s'amenant en sens inverse.

La porte-parole de la Sûreté du Québec Hélène Hepton raconte qu'une première voiture, se dirigeant en direction ouest, s'est immobilisée afin d'effectuer un virage vers la gauche. Ayant omis de noter la présence du véhicule dans la voie, une deuxième automobiliste a embouti le premier véhicule pour ensuite se retrouver dans la voie inverse, fauchant la motocyclette des deux victimes.

La conductrice fautive a également été blessée lors du carambolage et elle a été transportée par ambulance à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska pour y recevoir les soins appropriés. On ne craint pas pour sa vie. Vu la gravité de l'événement, des enquêteurs en scène de collision ont été dépêchés sur place afin de faire la lumière sur la situation et de comprendre ce qui a pu causer ce moment d'inattention fatal. L'intervention des policiers a nécessité la fermeture de l'artère pendant une bonne partie de la journée.

Un secteur à risque

L'accident est tristement survenu à quelques mètres à peine d'une des quatre affiches du Projet Route 116 où il y a un an, presque jour pour jour, le jeune Enrick avait été happé de plein fouet par un automobiliste, alors qu'il circulait au volant de sa mobylette.

Selon le directeur du Service de sécurité incendie de Warwick, Mathieu Grenier, on retrouve deux zones à risque sur le territoire de la Municipalité, celle-ci, près de Kingsey Falls, et une autre située près de la maison des Pellerin, vers Victoriaville. Si ces deux secteurs pourraient être sécurisés par l'ajout de voies (ça fait des lunes qu'on demande à ce qu'il y ait deux voies dans chaque direction), l'officier estime que le comportement des conducteurs devrait également changer.

« C'est sûr qu'une voie double donnerait un coup de main, mais ce sont les habitudes de conduite qui posent problème. C'est lorsqu'une personne ne voit pas qu'il y a une voiture immobilisée devant elle que ça ne va pas. À la vitesse permise sur la 116, ça ne prend que quelques secondes d'inattention pour que le pire arrive », explique-t-il.

Plusieurs personnes sur les réseaux sociaux ont fait remarquer la petitesse des caractères et des photos se trouvant sur les affiches du Projet Route 116. S'il convient qu'on devrait rouler bien en deçà de la limite permise pour tout lire, il croit qu'elles font davantage figure de rappels pour les automobilistes.

« Les médias en ont beaucoup parlé, tout le monde ici sait de quoi la campagne traite. Sans lire attentivement ce qui est écrit, les symboles devraient sonner une cloche dans la tête des conducteurs et les appeler à la prudence », dit-il.

Les pompiers de Warwick n'ont pas été appelés à intervenir lors de la collision de samedi, mais ils retiennent leur souffle chaque fois que la 116 fait une nouvelle victime.

« C'est jamais de gaieté de coeur qu'on se rend avec les pinces de désincarcération. D'autant plus que nous sommes impliqués dans notre communauté et qu'il s'agit souvent de gens que l'on connaît. Ça nous fait toujours un pincement au coeur », ajoute le directeur Grenier.

Le tronçon situé entre Plessisville et Kingsey Falls est le théâtre d'environ 250 collisions annuellement, dont 7 ont des conséquences mortelles ou très graves.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer