Célébrer la fierté d'être Québécois

La Saint-Jean-Baptiste, c'est aussi une occasion de se... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

La Saint-Jean-Baptiste, c'est aussi une occasion de se rassembler en famille.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Aux quatre coins de l'Estrie, jeudi et vendredi, la fleur de lys était peinte sur les visages et tatouée sur les coeurs à l'occasion de la Fête nationale.

Jeudi soir, les Conards à l'Orange ont lancé... (Spectre Média, Julien Chamberland) - image 1.0

Agrandir

Jeudi soir, les Conards à l'Orange ont lancé les festivités de la Fête nationale au parc Jacques-Cartier, suivis des Vilains pingouins. 

Spectre Média, Julien Chamberland

Au parc Jacques-Cartier, à Sherbrooke, petits et grands brandissaient leurs drapeaux du Québec, jeudi soir, au son de la musique entraînante des Conards à l'Orange et des Vilains pingouins.

En cette soirée festive où tous les Québécois sont fiers de leurs racines, des familles, des couples et des groupes d'amis s'étaient réunis pour célébrer. « C'est super le fun, la température est avec nous », remarquait un Sherbrookois venu fêter avec ses parents et ses enfants.

Avant de faire monter le premier groupe sur scène, le maître de cérémonie de la soirée, Guy Ouellet, a fait valoir l'importance de nos artisans québécois.

« Ces temps-ci, on entend des nouvelles qui nous attristent et desquelles nous ne sommes pas fiers. Heureusement, il y a les artistes qui, eux, génèrent beaucoup de fierté », a-t-il déclaré en portant le drapeau du Québec telle une cape, soulignant au passage la réussite de différents créateurs de chez nous, dont Xavier Dolan, Yannick Nézet-Séguin et Denis Villeneuve.

Les Conards à l'Orange, un groupe de la région, suivis des Vilains pingouins, ont enchaîné leurs chansons respectives, mais ont aussi offert à la foule quelques classiques québécois. Les spectateurs auront notamment reconnu des succès de Richard Desjardins, de Félix Leclerc et de Gilles Vigneault.

Les participants, qui dansaient en entonnant à tue-tête les paroles de ces airs bien connus, ont semblé apprécier la soirée. « Enfin, on avait des artistes qui reflétaient la culture de la Saint-Jean à Sherbrooke », a affirmé un participant abordant fièrement les couleurs de la fête.

En s'avançant sur scène, le chanteur des Conards à l'Orange a clamé « ce soir, ce n'est pas nous les vedettes : c'est vous, Québécois, qui êtes à l'honneur! », et ça se ressentait en voyant les visages heureux qui abondaient au parc Jacques-Cartier.

Le lendemain, à Magog, ils étaient tout aussi nombreux à profiter de leur journée de congé sous le soleil au parc des Braves.

Plusieurs petits s'amusaient dans les jeux gonflables sur place, alors que leurs parents les surveillaient du coin de l'oeil tout en écoutant la voix charmante de Virginie Bédard. La jeune auteure-compositrice-interprète originaire de Sherbrooke a repris, accompagnée tantôt de sa guitare, tantôt de son ukulélé, de récents succès québécois tels que Si tu savais de Marie-Pier Arthur et L'amour de Karim Ouellet, et a également présenté quelques-unes de ses compositions.

Qu'ils aient été présents à Coaticook, à Saint-Denis-de-Brompton, à Eastman, à Compton, à Stoke ou ailleurs, pour voir des spectacles, des feux d'artifice ou simplement par tradition, les Estriens présents aux festivités organisées à travers la région auront certainement passé

une belle Fête nationale. Un peu parce que le beau temps était au rendez-vous, mais surtout, parce que les 23 et 24 juin, les Estriens étaient fiers d'être Québécois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer