Des nouveaux locaux pour le Partage St-François

Sébastien Laberge, directeur général du Partage St-François, a... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Sébastien Laberge, directeur général du Partage St-François, a été au coeur de la relocalisation de l'Accueil Poirier et du Comptoir. L'organisme ouvre officiellement les portes de ses nouvelles installations du 115 rue Galt Ouest.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Les coûts d'opération de trois bâtiments mettaient en péril les services prodigués par le Partage St-François. Grâce au déménagement au 115 rue Galt Ouest, l'Accueil Poirier et le Comptoir peuvent maintenant cohabiter et offrir des installations plus invitantes et adéquates.

Assurer la pérennité des services de l'organisme devenait de plus en plus difficile en raison des difficultés financières. Les intervenants doivent se professionnaliser de plus en plus pour répondre aux besoins de la clientèle, ce qui engendre des coûts importants.

Il y a également eu une baisse de 40 pour cent des revenus du comptoir de vente d'articles usagés. C'est revenu, par an, sont d'environ 25 000 $, représentant le tiers des fonds nécessaires pour le fonctionnement des installations de Partage St-François.

« Je veux rappeler l'importance de venir porter des articles usagés afin qu'ils soient revendus. Lorsque la population participe à cet effort collectif, c'est l'organisme au complet qu'elle aide », lance Sébastien Laberge, directeur général de Partage St-François, ajoutant qu'il s'agit en plus d'un geste écologique puisque l'organisme donne une seconde vie aux objets.

Ces deux sources sont directement liées à l'énorme besoin pour l'organisme de diminuer les coûts, tout en offrant la même qualité de service. La restructuration orchestrée depuis le début de 2015 par la direction tournait principalement vers le déménagement des deux services d'interventions sous un même toit. C'est avec un déficit zéro que Partage St-François peut intégrer ses nouveaux locaux, avec un arrêt de service de seulement une semaine, le temps du déménagement, et commencer à investir dans son organisme.

Des locaux rénovés et adéquats

Les personnes qui fréquentent l'Accueil Poirier et utilisent les services de celui-ci seront plus que ravi des changements apportés. « Nous avons fait un travail titanesque avec nos collaborateurs et nos bénévoles pour offrir des locaux dans un même immeuble, ce qui nous permet de faire des économies de 30 000 $ par année », mentionne M. Laberge.

De nouveaux lits, de nouvelles installations sanitaires « qui n'ont rien à voir avec celles précaires de l'ancien local » et un espace extérieur privé figurent parmi les nouveautés de l'Accueil Poirier. L'organisme peut dorénavant recevoir 18 personnes à la fois, six femmes et 12 hommes, soit quatre personnes de plus qu'avant le déménagement.

Le Comptoir a aussi fait peau neuve. Avec son pignon sur le sur Wellington Sud, il est beaucoup plus accessible à la communauté. « Dans les anciens locaux, nous avions des articles du plancher jusqu'au plafond. Ici, on peut montrer notre inventaire dans un meilleur éclairage et accueillir des personnes à mobilité réduite », ajoute le directeur général.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer