Surplus de 55 000 $ à Destination Sherbrooke

Ce surplus s'explique entre autres, selon le président... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Ce surplus s'explique entre autres, selon le président de l'organisation Rémi Demers, par les efforts de rationalisation qui ont permis de réduire la masse salariale de 761 000 $ en 2015.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Au moment de déposer son rapport annuel, Destination Sherbrooke qualifie son année 2015 d'année de consolidation. L'organisme paramunicipal, qui avait enregistré un manque à gagner l'an dernier, compte maintenant un surplus de 55 000 $.

Ce surplus s'explique entre autres, selon le président de l'organisation Rémi Demers, par les efforts de rationalisation qui ont permis de réduire la masse salariale de 761 000 $ en 2015. Le budget que la Ville a alloué à Destination Sherbrooke est par ailleurs passé de 3,5 M$ en 2014 à 2,4 M$ en 2015.

Parmi les données présentées dans le rapport annuel, le taux d'occupation des chambres d'hôtel à Sherbrooke s'est élevé à 52 %, soit 10 % de plus que dans l'ensemble des Cantons-de-l'Est. Si le nombre de participants à des congrès a diminué en 2015, le nombre de nuitées qu'ils ont généré a augmenté.

On note par ailleurs un afflue plus important de touristes provenant des États-Unis et de la France. Néanmoins, la majorité des visiteurs ayant fréquenté le bureau d'information touristique ont confié être à Sherbrooke pour la journée seulement ou pour des séjours de une à trois nuitées.

Au centre de foires, les activités ont requis plus de pieds carrés que par le passé, ce qui a généré une augmentation des revenus de 22 %. Les retombées économiques liées au centre de foires sont évaluées à 6 M$.

Quant au projet « vague de surf », qui a remporté la faveur populaire pour déterminer le prochain attrait sherbrookois, il demeure en étude faisabilité. Il sera présenté à nouveau au conseil municipal à l'avenir.

« Quelques projets comme le corridor bleu sur la rivière Saint-François sont en cours de réalisation. Nous sommes aux études préliminaires pour animer davantage la gorge de la rivière Magog », ajoute M. Demers, qui cite aussi la nouvelle murale de la rue Wellington Nord parmi les initiatives en cours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer