Des têtes qui valent plus de 70 000 $

Anabelle Cabana a amassé plus de 2000 $ pour... (Spectre média, Julien Chamberland)

Agrandir

Anabelle Cabana a amassé plus de 2000 $ pour le Défi têtes rasées. Dimanche, au Carrefour de l'Estrie, elle s'est fait raser les cheveux pour la première fois pour une cause qui lui tient à coeur depuis des années, celle des enfants malades. « Je n'ai pas de gens malades dans ma famille et je ne veux pas que ça arrive », explique-t-elle lorsqu'on lui demande pourquoi elle avait envie de poser ce geste.

Spectre média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Jasmine Joncas s'est toujours dit qu'elle participerait au Défi têtes rasées de Leucan un jour, mais la nervosité la faisait hésiter à raser sa longue chevelure.

« Récemment, j'ai appris que ma tante était atteinte d'un cancer et qu'elle aurait besoin de chimio, c'est ce qui m'a motivée à passer à l'acte », affirme la jeune fille, en expliquant que cet événement a été l'élément déclencheur de sa campagne de collecte de dons. Ce n'est toutefois pas sans nervosité que celle qui n'a jamais eu les cheveux courts s'est présentée au Carrefour de l'Estrie dimanche matin pour le Défi têtes rasées.

Sa cousine, Karine Boulais-Desroches, participait avec elle pour la soutenir. « Je l'ai fait il y a six ans et quand j'ai vu qu'elle n'était pas certaine, je lui ai dit que, quand elle serait prête, je le referais avec elle pour l'encourager », explique-t-elle, en disant que cette année sera sa deuxième participation au Défi. Malgré la nervosité qui les habitait, les deux cousines étaient heureuses d'avoir récolté près de 1700 $ pour la cause des enfants malades.

Jasmine et Karine sont loin d'être les seules à avoir eu le courage de se faire raser la tête dimanche. Plus d'une centaine de personnes se sont assises sur les chaises des coiffeurs pour passer au clipper. Plusieurs jeunes et même des enfants se sont joints à la cause en arborant leur coco en soutien aux gens atteints de cancer.

« On accorde aux cheveux une féminité, mais au fond, c'est juste des cheveux, ça repousse », mentionne Mia-Fay Nadeau qui participait pour une deuxième fois au Défi. Ça ne l'a toutefois pas empêchée d'être émotive après sa nouvelle coupe de cheveux, « je le fais pour moi et pour soutenir la cause », affirmait la jeune femme de 21 ans en étant satisfaite de son geste.

Pour les organisateurs du Défi, l'événement a été un franc succès. « On est très fiers! Même si on a moins de participants, ils font de très belles collectes et ils nous ont permis cette année de battre le montant amassé l'an dernier », annonce fièrement Sara-Maude Boucher, chargée de projet du Défi têtes rasées. Pas moins de 70 335 $ ont été récoltés dimanche par les Sherbrookois au profit de Leucan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer