La maltraitance sans frontières

Jhon Carvajal, porte-parole, et Adriana Herrera Duarte, chargée... (Spectre média, Maxime Picard)

Agrandir

Jhon Carvajal, porte-parole, et Adriana Herrera Duarte, chargée de projet, invitent à un rassemblement de sensibilisation contre la maltraitance des aînés mercredi à Sherbrooke.

Spectre média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Jhon Carvajal n'a pas d'histoire de maltraitance d'aînés à raconter. Ses grands-parents, il les adore, à un point tel qu'ils seraient plutôt un modèle de « très bientraitance » à imiter.

Mais le cégépien d'origine colombienne, qui se destine au service social, sait aussi que sa réalité n'est pas celle de tous.

Il comprend que les bousculades, les cris, l'âgisme, qui peuvent paraître anodins sous les climats latino-américains, traversent mal les frontières.

« Avec les recherches d'Adriana, j'ai pris conscience que ce sont des gestes violents. C'est un fait. Ici, c'est un crime! » lance le jeune homme qui a émigré à Sherbrooke avec sa famille à l'âge de huit ans.

C'est pour cette raison que le jeune homme a accepté d'être le porte-parole d'un rassemblement de sensibilisation sur la maltraitance des personnes âgées qui aura lieu le 15 juin, dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées.

En s'affichant au côté de personnes âgées, avec d'autres jeunes de toutes les origines, Jhon Carvajal veut partager cette prise de conscience pour que chacun s'engage résolument dans la bientraitance des aînés.

L'idée de ce rassemblement est venue des travaux menés par Adriana Herrera Duarte, étudiante à la maîtrise en service social à l'Université de Sherbrooke et présidente de l'association Colombiestrie, où siège Jhon comme administrateur.

Dans le cadre de ses recherches sous la direction de Marie Beaulieu, titulaire de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes âgées du Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, Mme Herrera a pu constater que des gestes de maltraitance sont trop souvent posés dans la communauté hispanophone sans qu'ils soient perçus comme tels.

Elle note que 44,4 pour cent des cas sont commis par les enfants des aînés ainsi que par les adolescents.

Elle évalue que la prévalence des gestes de violence physique, verbale ou psychologique sur les aînés peut atteindre une personne sur trois dans les pays latino-américains contre une sur dix au Québec.

« Et c'est appelé à croître avec le vieillissement de la population », met-elle en garde.

Le problème est tabou, on le sait, et il se complexifie chez les familles immigrantes à cause de la barrière de la langue et de la réalité de l'immigration qui favorise l'isolement.

« En Colombie, il n'y a pas autant de lois qu'ici, constate Jhon Carvajal. On s'habitue à ces comportements. Mais quand on arrive ici, on peut se retrouver avec des accusations pour les mêmes gestes. Alors même si les personnes aînées sont habituées à se faire bousculer ou à une certaine violence physique, elles hésitent à porter plainte parce que c'est lourd de conséquences. »

Adriana Herrera et Jhon Carvajal espèrent que leur message sera entendu. Plusieurs partenaires ont d'ailleurs endossé la cause, dont la Ville de Sherbrooke, le Diocèse, les Petites soeurs de la Sainte-Famille et la Fédération des communautés culturelles.

Déjà une quarantaine de personnes ont confirmé leur présence au rassemblement, dont on prévoit faire une activité annuelle. Le ruban mauve sera à l'honneur, symbole de la lutte contre la maltraitance des aînés, et des dépliants de sensibilisation seront distribués.

« Même si les aînés ne vont pas jusqu'à dénoncer leurs proches, le seul fait de verbaliser les situations, c'est déjà être dans l'action », fait valoir avec confiance Adriana Herrera.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer