La gastronomie prend son envol au parc Jacques-Cartier

Cette fin de semaine, au parc Jacques-Cartier, 20... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Cette fin de semaine, au parc Jacques-Cartier, 20 chefs de l'Estrie sont présents pour différentes activités gourmandes. Dégustations, démonstrations, cours et plusieurs autres surprises sont au menu de Sherbrooke t'en bouche un coin.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Charlotte R. Castilloux</p>
Charlotte R. Castilloux

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Les plus fines papilles gustatives seront servies en cette fin de semaine de Sherbrooke t'en bouche un coin (STEBUC). Les 20 meilleurs chefs de la région attendent les Sherbrookois pour leur faire découvrir des bouchées audacieuses.

Jusqu'à dimanche, les chefs estriens sont au parc Jacques-Cartier pour discuter avec le public, mais aussi pour lui faire vivre toute une expérience culinaire. « C'est rare pour le public d'avoir une telle proximité avec les chefs, c'est le moment pour eux de goûter et de faire leur curieux en posant des questions », explique Pauline Larouche, directrice générale de STEBUC.

« On s'était dit qu'on magasinerait, mais on n'est pas capable », affirment Amélie et Megan, deux foodies pour qui l'événement était un incontournable. Leur mot d'ordre, goûter à tout ce qui est audacieux et qu'elles ne connaissent pas. « On est vraiment choyé d'avoir les meilleurs chefs sous un même toit », affirment-elles en savourant leurs bouchées.

En plus d'être une occasion de découverte pour le public, STEBUC est également un moyen de gagner en visibilité pour les restaurateurs de la région. « Ça nous permet de nous faire connaître », explique Donald Vigneau, propriétaire du Coin d'Italie. Pour le chef Jean-Patrice Fournier, du Poivron rouge, STEBUC est un rendez-vous lui permettant de rencontrer le public et d'échanger avec lui. « Je suis présent depuis la première année de Sherbrooke t'en bouche un coin et c'est toujours aussi incroyable », affirme le chef, en expliquant que l'ambiance et la bonne humeur des participants lui donnent envie de revenir année après année. « En plus, on se fait des amis! », rigole-t-il, en soulignant la complicité qui se développe avec les autres chefs de la région.

En cette fin de semaine gourmande, cinq chefs français sont venus à Sherbrooke pour ajouter des saveurs méditerranéennes au menu des participants. « On est ici pour présenter des recettes au goût de la mer », souligne Jérôme Billod-Morel, président des Toques-blanches de France. Venant à STEBUC depuis trois ans, M. Billod-Morel apprécie l'accueil des Sherbrookois et se ravit tous les ans des découvertes qu'il fait ici. « Le terroir est très important ici », précise-t-il, en soulignant qu'il aimerait créer une division sherbrookoise des Toques-blanches dans un avenir rapproché.

Les gagnants de Cuisinez cochon dévoilés

Ayant eu lieu le 30 mai dernier, le concours Cuisinez cochon mettait en scène 12 chefs de la région qui ont préparé un plat à base de porc pour le jury. L'équipe de juges, constituée de professionnels de la gastronomie et de membres du public, avait à goûter à l'aveugle les plats présentés. Le public a eu un coup de coeur pour le plat du chef Daniel Charbonneau, du restaurant l'Empreinte.

Le prix des professionnels, lui, a été décerné au restaurant Baumann qui ouvrira ses portes en août prochain. « Suzy a jeté le jury par terre », affirme Mme Larouche. Même sans être ouvert, les chefs Suzy, Mathieu et Kevin auront droit à une belle visibilité pour leur nouveau restaurant puisqu'ils gagnent une campagne promotionnelle. « Avec STEBUC, on tombe dans la cour des grands », expliquait la chef Suzy Rainville alors qu'elle n'avait même pas encore reçu son prix.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer