Trois pharmacies de la région dans l'empire Perreault

Des pharmacies de Sherbrooke, Valcourt et Victoriaville font... (La Presse, Sarah Mongeau-Birkett)

Agrandir

Des pharmacies de Sherbrooke, Valcourt et Victoriaville font partie d'un empire d'une quarantaine de commerces du genre au Québec fondé par un imposteur dénoncé par  l'Ordre des pharmaciens.

La Presse, Sarah Mongeau-Birkett

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Des pharmacies de Sherbrooke, Valcourt et Victoriaville font partie d'un empire d'une quarantaine de commerces du genre au Québec fondé par un imposteur dénoncé par l'Ordre des pharmaciens.

Selon le Registre des entreprises du Québec, le nom de Jonathan-Yan Perreault figure à la liste des actionnaires de ces pharmacies, dont deux opèrent sous la bannière Uniprix.

Perreault aurait obtenu son permis de pratique frauduleusement, selon l'ordre des pharmaciens, rapporte La Presse de jeudi.

La pharmacie Uniprix de la rue de l'Aqueduc à Victoriaville porte le nom d'Isabelle Mallette et de Jonathan-Yan Perreault. Personne n'était disponible pour formuler des commentaires, jeudi avant-midi à cet endroit.

Même chose du côté de la Pharmacie Uniprix Binette Julie de Valcourt. Mme Bindette n'était pas présente pour répondre aux questions de La Tribune.

Le nom de Jonathan-Yan Perreault figure aussi dans les actionnaires de la pharmacie Proxim Nathalie Marchessault de la rue Bowen Sud à Sherbrooke.

Selon La Presse, l'homme âgé de 37 ans a pu en une dizaine d'années acquérir une quarantaine de pharmacies en utilisant parfois des prête-noms.

Dans la plupart des cas, il est propriétaire à 50 pour cent des établissements avec un associé local, dont il a financé la participation.

Libéré d'un incendie criminel

Accusé dans une affaire d'incendie criminel de sa résidence à Sainte-Catherine-de-Hatley, Louis Hamel a été libéré des accusations portées contre lui.

Le procureur aux poursuites criminelles Me Andy Drouin a déclaré ne pas avoir de preuve à offrir contre Louis Hamel qui était défendu par Me Alexandre Tardif.

Louis Hamel avait été cité à procès à l'automne 2015 au terme de l'enquête préliminaire qu'il subissait avec trois autres accusés.

Joseph Pollender, Pauline O'Keefe et Sylvain Demers, défends par Me Mélissa Gilbert, ont réorienté leur dossier vers la Cour du Québec.

Les trois accusés ont été cités pour cette affaire d'incendie criminel survenu en avril 2013 sur la rue de la Cerisaie à Sainte-Catherine-de-Hatley. Avec René-Charles Quirion

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer