• La Tribune > 
  • Actualités 
  • > Hydro-Québec retourne à l'international et vise l'hébergement de données 

Hydro-Québec retourne à l'international et vise l'hébergement de données

Désireuse de doubler ses revenus d'ici 2030, Hydro-Québec retourne à... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault

(Montréal) Désireuse de doubler ses revenus d'ici 2030, Hydro-Québec retourne à l'international et lance une offensive afin de courtiser de grandes sociétés étrangères évoluant dans des secteurs énergivores comme l'hébergement de données.

Ces deux éléments se trouvent au coeur du plan stratégique 2016-2020 de la société d'État, un document de 40 pages qui a été dévoilé mercredi.

En 2020, Hydro-Québec prévoit engranger un bénéfice net de 2,85 milliards $ et verser un dividende de 2,13 milliards $ dans les coffres de son actionnaire - l'État québécois.

À l'étranger, des représentants de la société d'État se sont notamment rendus dans certains pays d'Amérique du Sud, dont les noms n'ont pas été dévoilés, au cours des deux dernières semaines pour y avoir de sérieuses discussions avec des partenaires potentiels.

De plus, son président-directeur général, Éric Martel, a passé la dernière semaine en Chine.

Rien n'est exclu en ce qui a trait aux acquisitions, qui pourraient être imminentes. Hydro-Québec envisage de prendre des participations dans des projets ou acheter des actifs comme, par exemple, un réseau de transport d'électricité qui serait remis à niveau avant d'être exploité.

La société d'État compte limiter ses risques en restant éloignée des pays instables politiquement et des projets dont la rentabilité ne semble pas au rendez-vous.

Misant notamment sur ses surplus ainsi que ses bas tarifs, Hydro-Québec compte attirer d'importantes sociétés spécialisées dans l'hébergement de données, un secteur énergivore, notamment en faisant miroiter le tarif de développement économique pour la clientèle de grande puissance.

Cette initiative prévoit une réduction de 20 pour cent sur le tarif actuellement applicable pour des sociétés qui comptent de nouvelles installations exigeant une puissance d'au moins un mégawatt.

La société d'État misera sur les nombreux terrains vacants qu'elle possède aux quatre coins du Québec. Elle compte attirer les sociétés exploitant des centres de données en leur soumettant des offres agressives.

Parmi les nombreuses autres mesures du plan stratégique, Hydro-Québec prévoit aussi un échéancier afin de convertir l'alimentation des réseaux autonomes dans le nord du Québec à des sources d'énergies plus propres et moins dispendieuses.

Elle compte ainsi lancer des appels de propositions d'ici 2020 pour certaines communautés autochtones ainsi qu'aux Îles-de-la-Madeleine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer