Des questions mais peu de critiques à Canton de Hatley

Lundi soir, le maire du Canton de Hatley,... (La Tribune, Jean-François Gagnon)

Agrandir

Lundi soir, le maire du Canton de Hatley, Martin Primeau, a répondu à toutes les questions des citoyens concernant le projet d'hôtel de ville caressé par son administration. À côté de lui, on aperçoit les conseillers municipaux Claude B. Meilleur et Jacques Bogenez.

La Tribune, Jean-François Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les citoyens présents à l'assemblée publique du conseil municipal du Canton de Hatley, lundi soir, ont posé plusieurs questions au maire Martin Primeau concernant le projet de nouvel hôtel de ville de la municipalité. Mais ils ont somme toute peu fait de reproches aux élus.

Environ 35 personnes ont assisté à la dernière assemblée publique du conseil municipal du Canton de Hatley. Les gens sont demeurés calmes malgré l'annonce effectuée la semaine dernière. Le maire Primeau a pris le temps de répondre à toutes les questions en lien avec la démolition prochaine des locaux qui devaient accueillir le futur hôtel de ville du Canton de Hatley.

Essentiellement, le maire a répété ce que les médias ont révélé la semaine. Il a ainsi confirmé qu'une partie de l'ancien chalet de ski, situé au pied du mont Hatley, sera démolie à court terme. Et il a mentionné que sa municipalité achètera l'autre portion du bâtiment, un garage se trouvant à proximité et environ trois hectares de terrain appartenant à l'entreprise Mont Hatley.

Cynthia Daigneault a été l'une des rares personnes à critiquer le conseil municipal lundi. Entre autres, cette citoyenne a demandé au maire du Canton de Hatley, Martin Primeau, si le Canton de Hatley a réellement besoin d'un nouveau garage municipal.

À ce sujet, Martin Primeau s'est montré catégorique : il ne fait aucun doute, selon lui, que le Canton de Hatley fait le bon choix en achetant le garage inclus dans la transaction avec Mont Hatley. « Je regarde 10, 15 ou même 20 ans en avant », a-t-il noté.

Mme Daigneault a par ailleurs reproché à la municipalité de ne pas avoir informé les citoyens suffisamment vite dans ce dossier. Et d'avoir pris des décisions définitives sans d'abord avoir procédé à une analyse approfondie.

Fille d'un ancien propriétaire du Centre Montjoye, Anne-Marie Nadeau a quant à elle admis avoir eu un pincement au coeur en apprenant qu'une portion de l'ancien chalet de ski sera démolie. « Je suis attachée à ce bâtiment, dans lequel on retrouvait l'hôtel Montjoye », a-t-elle confié.

Un troisième citoyen, Ovila Jean, a finalement offert ses félicitations au conseil municipal. « Vous pensez à l'avenir avec la nouvelle transaction que vous faites et, moi, j'aime cette approche », a-t-il déclaré.

Le Canton de Hatley avait dépensé 250 000 $ pour devenir propriétaire d'une portion de l'ancien chalet de ski. Ce sont des problèmes de structure, découverts il y a quelques mois dans le bâtiment, qui ont amené la municipalité à revoir entièrement ses plans. Elle déboursera 280 000 $ pour conclure la nouvelle transaction prévue.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer