Pas d'exil forcé pour les employés de Lac-Mégantic

Jacques Fortier, président du conseil d'administration du CIUSSS... (La Tribune, Ronald Martel)

Agrandir

Jacques Fortier, président du conseil d'administration du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, et la présidente-directrice générale, Patricia Gauthier.

La Tribune, Ronald Martel

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ronald Martel</p>
Ronald Martel
La Tribune

(Lac-Mégantic) Dans toutes les sphères d'activité, ce sont les questions d'argent qui finissent par avoir priorité sur tout.

Voilà l'argument qui a primé lors de la rencontre qui a eu lieu jeudi entre les médias locaux de Lac-Mégantic et la direction du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, en réponse à la sortie des employés du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Granit, mardi dernier, pour protester contre les transferts d'emplois à Sherbrooke.

Face à des restrictions budgétaires récurrentes, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS soutient que si la nouvelle structure n'obligeait pas les transferts d'emplois de Lac-Mégantic vers Sherbrooke, l'installation du CSSS du Granit ferait de toute façon face à une compression de 720 000 $ de son budget annuel, ce qui se traduirait quand même par des disparitions de postes.

La présidente-directrice générale, Patricia Gauthier a fait le point devant les médias en compagnie de son équipe composée de Gilles Michaud, directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques, Pierre-Albert Coubat, directeur des ressources financières et logistique, Carol Fillion, directeur général adjoint des programmes sociaux et de réadaptation, et Jacques Fortier, président du conseil d'administration. Le groupe sortait tout juste d'une rencontre avec les employés du CSSS du Granit qui ont eu droit au même justificatif que les journalistes.

Mme Gauthier a admis que les demandes de compressions budgétaires de la réforme du gouvernement allaient bien au-delà des 1300 postes supposés, au point de départ. « Nous approchons actuellement des 1100 postes coupés. De plus, le gouvernement impose que les dépenses administratives ne dépassent pas 5,5 pour cent de toutes les dépenses », a-t-elle révélé.

Elle a garanti que personne parmi les employés de Lac-Mégantic ne serait obligé de s'exiler vers Sherbrooke, que tout se ferait par attrition naturelle. Donc, à mesure que les postes seraient délaissés par les titulaires actuels, pour une raison ou pour une autre, ils seraient rapatriés à Sherbrooke. Il s'agit de 300 postes environ, en moins en Estrie, depuis la fusion. « Nous avons tout fait pour maintenir les emplois, tout en regroupant les équipes, avec la préoccupation des 300 postes. Nous avons beaucoup d'empathie pour notre personnel. Nous comprenons les impacts familiaux. C'est très difficile pour les personnes et pour leurs collègues qui travaillent ici. Nous pensons avoir fait le maximum en essayant d'éviter la supplantation du personnel. »

« Nous voulons à tout prix maintenir les soins et les services partout sur notre territoire. Les services administratifs doivent être réduits à leur strict minimum, car les compressions s'additionnent. »

Le directeur général adjoint, Carol Fillion, a ensuite entretenu les participants au sujet des mesures mises de l'avant à court terme pour faire plus, à Lac-Mégantic, avec les forces du milieu. Comme utiliser davantage les salles d'opération, le matériel en ophtalmologie et en imagerie de Lac-Mégantic, qui ont beaucoup de potentiel pour couper les délais de services dans d'autres régions de l'Estrie.

Gaétan Barrette ... (Archives, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Gaétan Barrette 

Archives, La Presse

Barrette laisse le CIUSSS de l'Estrie-CHUS décider

Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec laisse toute la latitude aux dirigeants du CIUSSS de l'Estrie-CHUS de décider comment appliquer sa réforme administrative dans les établissements du territoire.

« La consigne, c'était d'aller chercher une économie de 220 millions $ en éliminant 1300 cadres dans le réseau et de faire en sorte que ce soit possible sans trop perturber chaque organisation », rappelle Gaétan Barrette en entrevue avec La Tribune jeudi.

« J'ai donné les orientations budgétaires, j'ai donné les consignes sur la nature des services de proximité à maintenir en place, ça devient la responsabilité des administrateurs du CIUSSS de faire le reste », insiste-t-il. « Je n'ai pas la responsabilité de faire cette gestion-là. »

Aux Méganticois qui ont dénoncé, mardi, que de bons emplois en santé seront transférés à Sherbrooke contre leur gré, le ministre Barrette conseille donc de se tourner vers les grands patrons du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l'Estrie-Centre hospitalier universitaire de santé de l'Estrie.

« C'est au CIUSSS d'avoir cette discussion-là », précise-t-il, en disant savoir toutefois que le conseil d'administration du CIUSSS de l'Estrie-CHUS était en rencontre à Lac-Mégantic au même moment. « Peut-être qu'il y aura des changements à la suite de cette rencontre? »

Pour la suite de l'application de sa réforme, Gaétan Barrette a néanmoins tenté de se faire rassurant pour les Méganticois.

Il ne croit pas qu'on assistera à d'autres centralisations de services vers Sherbrooke et il estime que l'impact sera négligeable dans les laboratoires, un secteur qui suscite beaucoup de préoccupations à l'installation de Lac-Mégantic.

« Lac-Mégantic est un petit hôpital plus communautaire et on sait que les tests de base vont toujours se faire dans les institutions, près des clients et des médecins. Donc à Lac-Mégantic on peut penser qu'il n'y a pas beaucoup de tests qui vont voyager. »

Enfin, le ministre Barrette a rappelé qu'après cette première étape, la réforme de la santé prévoit également de réinvestir dans les services à la population et que Lac-Mégantic pourrait bien s'en trouver avantagée par rapport à Sherbrooke puisque cela visera plus particulièrement les personnes âgées et le maintien à domicile. Avec Jacynthe Nadeau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer