L'entraide des jeunes pour Une route sans fin

Plus de 40 cyclistes ont pris part à... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

Plus de 40 cyclistes ont pris part à la randonnée provinciale Une route sans fin.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) L'entraide était le mot d'ordre hier pour les 40 jeunes qui ont parcouru 47 kilomètres de vélo en compagnie de Jérémy Grégoire, hockeyeur sherbrookois qui évolue avec les IceCaps de St-John's, le club-école du Canadien de Montréal.

La boucle de la randonnée provinciale Une route sans fin a débuté au centre de réadaptation Val-du-Lac. Après les premiers 27 kilomètres, les jeunes prenaient une pause méritée, le temps d'une collation et d'une bouteille d'eau. Ce moment de répit donnait la chance à quelques cyclistes de s'ajouter au cortège.

« C'est beau de voir la chimie qui s'est installée », déclare Jérémy Grégoire, porte-parole de la randonnée estrienne. Il explique que les jeunes s'encouragent constamment à pédaler vers leur destination finale. « Il y a beaucoup de jeunes qui n'ont pas l'habitude de faire des randonnées à vélo aussi longues. Ceux qui sont plus habitués les aident et leur montrent qu'ils sont là pour eux », ajoute le hockeyeur.

« La jeunesse est un aspect très important pour moi. Les encourager et leur montrer que je les suis, ça me tient à coeur », explique Jérémy. Il raconte que les jeunes se sont rapidement dégênés et qu'il a eu la chance de discuter avec eux de leurs passions et de leurs projets. Le porte-parole a remis une médaille à tous les participants, pour souligner leurs efforts.

Plusieurs jeunes n'en étaient pas à leur première année de participation. Réjean Loiselle-Dubreuil, un jeune de 18 ans, en est, pour sa part, à sa onzième édition. « Ça m'a beaucoup donné confiance en moi. J'ai plus de motivation à aller à l'école ou à mon travail et à m'entraîner. Le vélo rend le tout plus amusant », souligne-t-il. Le sport est d'ailleurs devenu une de ses passions. Il s'est même inscrit au Grand défi Pierre Lavoie dans le but de réaliser un défi encore plus grand. Un partenariat a été fait avec le Service de police de Sherbrooke afin de faciliter la randonnée et assurer la sécurité des cyclistes d'Une route sans fin. Un convoi de sept policiers à moto suivait le peloton de vélos.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer