Vilain Pingouin célébrera la Fête nationale à Sherbrooke

Le comité de la Fête nationale a dévoilé... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Le comité de la Fête nationale a dévoilé avec fierté la programmation des journées de la Saint-Jean-Baptiste.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

La Tribune

(Sherbrooke) Le parc Jacques-Cartier vibrera au rythme des Vilain Pingouin le 23 juin pour la Saint-Jean-Baptiste. Une Fête nationale tout en art, qui est d'ailleurs la thématique de cette année.

Aux côtés des Vilain Pingouin, Les Conards à l'orange, un groupe sherbrookois, enflammeront les planches de la grande scène. « C'est pertinent, on croit, d'avoir un groupe de Sherbrooke pour la Saint-Jean-Baptiste à Sherbrooke », déclare François Custeau, membre du groupe Les Conards à l'orange.

La thématique « Québec, de l'art pur » exprime bien toute la valeur associée à cet aspect de l'identité québécoise. Bien sûr, la musique est dans l'ADN même de la Fête nationale, mais il ne faut pas oublier la danse, la création et la peinture qui teinteront également les célébrations.

« L'art est une richesse collective inestimable au Québec. On se démarque par notre créativité », ajoute Guy Ouellet, qui animera la soirée du 23 juin pour la septième année consécutive. Les classiques feux d'artifice et le feu de joie agrémenteront également la soirée.

Le Service de transport de Sherbrooke offrira, de midi à la fermeture du service, des trajets à seulement un dollar. Une raison de plus de venir célébrer, et de ne pas prendre sa voiture pour rentrer.

La journée du 24 juin sera consacrée aux familles. Au programme : méchoui, jeux gonflables Zumba, jam, danse, expositions et ateliers. « On veut rejoindre un grand bassin de population. La Fête nationale, c'est la fête de tous, on veut que tout le monde se sente concerné », souligne Etienne-Alexis Boucher, président de la Société nationale.

Une collaboration avec La Fabrique et l'organisme Touche Noire permet l'ajout d'activité à cette deuxième journée de festivités. Des ateliers de sérigraphie et de mécanique de vélo seront offerts, en plus d'activités sportives et interculturelles. « Le Québec est multiculturel et la Touche Noire nous permet de célébrer ce trait de notre population », mentionne Pauline Garand, coordonnatrice du comité de la Fête nationale en Estrie.

La Société nationale a profité du lancement de la programmation pour remettre le prix « Artisan de la Fête nationale » à M. Alcide Clément, qui s'est démarqué par son implication principalement dans la municipalité de Saint-Élie-d'Orford. Ce prix honore la contribution d'organisateur ou de bénévole qui oeuvrent année après année à diffuser la fierté nationale. Au nom de M. Clément, Danielle Gentès reçoit le prix en remerciant la Fête nationale pour lui et en soulignant tous les efforts qu'il a faits pour sa communauté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer