Nouvelle date d'ouverture pour le 2 Wellington Nord

La boulangerie projetée au 2, rue Wellington Nord... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La boulangerie projetée au 2, rue Wellington Nord depuis près de deux ans pourrait ouvrir ses portes cet été. Le nouvel objectif envisagé par le propriétaire de l'édifice, Sotirios Papadimitriou, est fixé au mois d'août 2016.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La boulangerie projetée au 2, rue Wellington Nord depuis près de deux ans pourrait ouvrir ses portes cet été. Le nouvel objectif envisagé par le propriétaire de l'édifice, Sotirios Papadimitriou, est fixé au mois d'août 2016. En entrevue à La Tribune, il a qualifié cet échéancier de réaliste et mentionne qu'il n'y a plus de place pour les imprévus.

M. Papadimitriou n'entend pas gérer le commerce Aux grains de café, qui offrira des produits de boulangerie, des pâtisseries, des soupes, des salades et des sandwichs. La gestion sera confiée à deux commerçants qu'il ne souhaite pas identifier pour le moment. Une portion boutique permettra aussi d'acheter des produits alimentaires.

Sans vouloir s'étendre sur le concept de la boulangerie, le propriétaire des lieux parle d'un commerce qui comptera une cinquantaine de places assises. Il n'y aura pas de service aux tables. L'utilisation de produits locaux sera privilégiée.

Le premier étage sera quant à lui réservé pour des bureaux et de l'entreposage. Le concept pour l'étage supérieur devra encore être défini, mais la présence de la boulangerie au rez-de-chaussée devrait selon lui permettre d'attirer des locataires.

« Nous en sommes aux étapes de finition. Il reste à installer la machinerie et à régler quelques détails administratifs, comme celui de l'affichage extérieur », explique M. Papadimitriou.

À l'automne 2014, une affiche était apparue pour annoncer une ouverture l'hiver suivant. De nouvelles informations laissaient croire à une ouverture en septembre 2015 et La Tribune rapportait l'an dernier que des travaux avaient bel et bien lieu à l'intérieur du bâtiment. Le local du rez-de-chaussée est inoccupé depuis la fermeture du Presse Boutique Café en 2006.

Sotirios Papadimitriou explique ces retards de plusieurs façons. Entre autres, des négociations avec la chaîne Starbucks ont avorté. Les plans pour l'aménagement intérieur ont aussi été refaits et il aurait été nécessaire de changer d'architecte en cours de route.

« Ouvrir un commerce, c'est facile, mais le défi, c'est de le garder ouvert. Des fois, pour bien faire les choses, on prend plus de temps », ajoute Sotirios Papadimitriou.

Selon lui, les gestionnaires amorceraient sous peu les démarches pour embaucher le personnel qui travaillera dans la boulangerie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer