Tourisme: la taxe de 3,5 % soumise au vote

Alain Larouche, directeur général de Tourisme Cantons-de-l'Est.... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Alain Larouche, directeur général de Tourisme Cantons-de-l'Est.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Tourisme Cantons-de-l'Est procède à une grande consultation des gestionnaires d'établissement de la région à savoir si la taxe sur l'hébergement touristique y passera de 3 $ la nuitée à 3,5 % du prix de la nuitée à compter du 1er novembre 2016 ou si au contraire elle sera simplement abolie.

« C'est un choix difficile, convient le directeur général de TCE, Alain Larouche, mais le gouvernement a répondu à toutes nos demandes. Maintenant il faut trancher.

« Si la taxe est abolie dans la région des Cantons-de-l'Est, nous serons privés d'un pouvoir de marketing et d'effet de levier financier de plus de 2,5 millions $ annuellement. Cela aura définitivement un impact sur notre attractivité et ultimement sur nos recettes touristiques », met-il toutefois en garde, en précisant que le conseil d'administration de son organisation recommande d'accepter la majoration de la taxe spécifique sur l'hébergement (TSH).

Cette proposition découle de la modernisation du modèle d'affaires du tourisme québécois entreprise en septembre 2014 par la ministre Dominique Vien pour mieux répondre à la concurrence mondiale.

L'industrie a formulé un certain nombre de demandes dont celles de mettre à jour la Loi sur l'hébergement pour encadrer entre autres les Airbnb, dans un souci d'équité, et de conserver le versement et le contrôle de la TSH dans les régions.

En réponse aux défis qui se posaient, l'industrie a également créé il y a un mois l'Alliance de l'industrie touristique du Québec qui aura le mandat de planifier de manière cohérente la mise en marché touristique de la province hors Québec.

Tourisme Québec transférera à l'AITQ les 13 millions $ qu'il affecte au marketing international et les régions y ajouteront 10 millions $, proportionnellement à la TSH prélevée chez eux, explique M. Larouche, dans le sondage envoyé à chacun des établissements d'hébergement de son territoire enregistré à la Corporation de l'industrie touristique du Québec.

De 1,5 M$ à 2,1 M$

Pour les Cantons-de-l'Est en particulier, M. Larouche estime que les revenus de la TSH passeront d'environ 1,5 million $ à 2,1 millions avec l'uniformisation à 3,5 % et que la moitié de ce gain, soit 300 000 $, sera versée à l'AITQ.

Il précise que le crédit marketing aux gestionnaires d'hébergement sera conservé, que les établissements d'hébergement de toutes les catégories seront assujettis à la taxe de 3,5 %, incluant les résidences universitaires et les prêt-à-camper, et que toutes les régions du Québec seront enfin au même niveau.

Car actuellement, rappelons-le, la taxe sur l'hébergement varie de 2 $, à 3 $, à 3 % et 3,5 % selon les régions du Québec. Dans les Cantons-de-l'Est, elle a été de 2 $ la nuitée de 2003 à 2013 et a été haussée à 3 $ en 2013.

Le taux de 3,5 % choisi pour l'uniformisation correspond quant à lui à ce qui est en vigueur dans la région touristique de Montréal jusqu'en janvier 2025.

Alain Larouche a plusieurs autres arguments dans sa manche pour défendre ce virage de l'industrie touristique et il a bon espoir qu'ils sauront convaincre. « Si on veut que ça fonctionne, il faut financer le modèle. Mais ça s'annonce bien, la tendance est positive », perçoit-il.

Tourisme Cantons-de-l'Est recueille les votes jusqu'à son assemblée générale annuelle du 7 juin prochain. Après quoi le conseil d'administration doit compléter le processus et acheminer sa réponse au Ministère avant le 24 juin.

Partager

À lire aussi

  • Oui à la taxe de 3,5% par nuitée

    Actualités

    Oui à la taxe de 3,5% par nuitée

    À l'instar des autres régions touristiques de la province, la taxe sur l'hébergement passera à 3,5 % par nuitée à partir du 1er novembre... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer