Les chantiers routiers sherbrookois mieux coordonnés

Des travaux se poursuivent cette semaine sur la... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Des travaux se poursuivent cette semaine sur la rue Bellevue, entre les rues Wiggett et Tracy.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Ville de Sherbrooke a revu complètement la façon dont elle gère ses chantiers routiers, ce qui contribue à l'impression que les travaux avancent plus rondement que par les années passées. Non seulement la cadence est accélérée, mais des chantiers imprévus peuvent même être ajoutés.

Cette semaine, ce sont 42 chantiers qui seront en cours en même temps. Des excavations majeures sont prévues sur les rues Breton, Montante, Bellevue, Tracy et Beauséjour, de même qu'au parc Dufresne.

Caroline Gravel, directrice du service des infrastructures urbaines et de l'environnement, confirme que les façons de faire ont changé. « Nous nous sommes arrangés pour faire que les équipes se suivent beaucoup plus rapidement pour que les chantiers soient fermés moins longtemps. Nous avons une cadence plus accélérée. Au lieu d'avoir un chantier qui est ouvert pendant un mois alors qu'il ne se passe rien pendant deux, trois semaines, maintenant il y a toujours de l'activité sur les chantiers pour les fermer le plus rapidement possible. La structure du travail a été revue.

« Avant on permettait aux gens de circuler sur les chantiers alors on voyait moins l'urgence d'accélérer. Nos équipes qui se promènent d'un chantier à l'autre pouvaient être absentes parce qu'elles étaient prises ailleurs. En termes de gestion, c'est beaucoup plus de travail pour nous pour nous assurer qu'ils soient là de façon accélérée et que dès qu'une étape est terminée, l'autre équipe entre. »

En réduisant la taille des chantiers, puisqu'il faut les clôturer, les travaux sont aussi terminés plus rapidement. « Nous nous sommes entendus sur 200 mètres maximum que nous fermons à la fois. Ça peut donner l'impression qu'on ferme plus rapidement le chantier. On procédera de la même façon pour la rue Léger, par exemple, où les travaux commenceront à la mi-août. Nous avons déjà amorcé les discussions avec le propriétaire de La Seigneurie. Pour lui c'est la belle saison qui commence. Je suis en train de regarder avec les équipes pour voir si on peut réaménager notre travail pour lui permettre d'allonger sa saison malgré nos travaux. »

Par le passé, des propriétaires de commerces s'étaient plaints de la présence de travaux qui nuisaient à leurs activités. Pas cette année, semble-t-il. « Nous n'avons aucune plainte

parce que nous sommes en amont de nos chantiers. Nous avons même des félicitations. On rencontre les propriétaires d'avance. Ça va bien. »

Enfin, Mme Gravel se réjouit de la rapidité des travaux sur le boulevard Jacques-Cartier, où la fermeture du pont a été moins longue que prévue. « La plage que nous avions choisie pour faire les travaux était parfaite. Le lundi était congé. Il n'y avait pas de trafic. Le fait d'avoir fermé le pont a facilité le travail et ç'a été plus vite qu'on pensait. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer