Drag St-Élie veut « rétablir un climat de confiance »

Une rencontre entre la Ville de Sherbrooke et... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Une rencontre entre la Ville de Sherbrooke et le propriétaire du site de courses d'accélération devrait avoir lieu au cours des prochaines semaines.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Si elles sont les bienvenues à la Ville de Sherbrooke, les modifications souhaitées aux Complexe St-Élie Motorsports par son propriétaire Simon Homans devront tout de même recevoir l'aval du voisinage, mentionne Julien Lachance.

Et pour ce faire, il sera primordial de « rétablir le climat de confiance » entre les deux parties, ajoute le conseiller municipal du district de Saint-Élie. À cet égard, une rencontre entre la Ville de Sherbrooke et le propriétaire du site de courses d'accélération devrait avoir lieu au cours des prochaines semaines pour faire avancer son projet avant de le présenter lors d'une consultation publique conduite auprès des citoyens.

« Ce qui va être important, c'est que les gens participent et s'appliquent à trouver une solution, mais il faut qu'un climat de confiance se rétablisse d'abord pour pouvoir ensuite établir le dialogue et travailler en collégialité », soutient M. Lachance.

Rappelons qu'un jugement rendu en avril 2015 ordonnait au propriétaire Simon Homans de cesser toute activité de course ou d'accélération de véhicule sur le site situé sur la route 220, compétitions causant trop de bruit au goût de plusieurs voisins. La cause a toutefois été portée en appel et sera entendue le 26 septembre, ce qui permet la tenue de courses cet été.

Lors de la soirée inaugurale de la saison du complexe vendredi dernier, Simon Homans a cependant déclaré qu'il espère avoir l'appui de la Ville pour construire des murs antibruit entre la piste et le voisinage afin de réduire « environ les deux tiers du son » émis envers ce dernier.

Julien Lachance confirme qu'un projet a été reçu à la Ville de Sherbrooke et qu'une équipe travaille actuellement à la rédaction d'un plan, mais qu'il est encore trop tôt pour se prononcer. Aucune date n'a cependant été arrêtée dans le dossier.

« Quand on nous apporte des pistes de solution, nous sommes ouverts, c'est certain. Il faudra toutefois le faire avec l'aval des citoyens environnants, parce que c'est eux qui vivent avec la situation chaque semaine et qui pourront nous dire si elles suffisent. »

« Avec le plan d'urbanisme, c'est pas mal occupé ces jours-ci, mais chose certaine, ce n'est pas un dossier qu'on veut retarder ou laisser planer. Il y a aussi un jugement prévu à l'automne dont le verdict nous est inconnu, donc ça m'étonnerait de voir des changements apportés à la piste cette saison », résume Julien Lachance.

Partager

À lire aussi

  • Feu vert pour le Drag St-Élie

    Actualités

    Feu vert pour le Drag St-Élie

    Les moteurs ont tourné bruyamment, vendredi soir, lors de la réouverture des pistes de course et d'accélération de voitures du Drag St-Élie. Une... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer